Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Coups de coeur pour les réfugiés

Journée du réfugié 2003: découvrir la cuisine pakistanaise à Saint-Gall.

(Keystone)

«Ensemble vers l’avenir»: la Suisse célèbre la Journée nationale du réfugié, sous le signe de l'intégration et organisée par l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés (OSAR).

Dimanche ce thème fait l’objet de la Journée mondiale, sous l'égide de l’ONU.

«Un sourire dans l'escalier, un match de football entre enfants, un repas entre voisins suffisent à faire tomber les barrières.» On peut faire beaucoup avec très peu, selon le président de la Confédération.

Dans son discours marquant la 25e Journée nationale des réfugiés, Joseph Deiss a précisé que l'intégration se joue à trois niveaux: celui des citoyens, celui des autorités et celui des réfugiés eux-mêmes.

Poursuivre les efforts

Quant aux autorités, elles doivent poursuivre leurs efforts, en particulier dans les domaines de la formation et de l'emploi.

Ceci commence par l'apprentissage de la langue, car si on maîtrise l'une de celles parlées en Suisse, on trouve très vite sa place à l'école et au travail, estime M. Deiss.

«Vivre chez nous c’est aussi s’intéresser à nous», précise-t-il. Une des priorités du programme de promotion de l'intégration pour les trois prochaines années est d'ailleurs le financement des cours de langue et l'intégration professionnelle.

Mais l’intégration implique un devoir de réciprocité: «Il faut que nous soyons prêts à donner une chance aux réfugiés au quotidien et il faut que les réfugiés soient prêts, eux, à saisir cette chance», estime Joseph Deiss.

Différentes actions ont lieu dans plusieurs communes. Danse, musique et nourriture traditionnelles sont présentées ou offertes sur des places publiques, comme celle de la Louve à Lausanne ou celle du Temple du Bas à Neuchâtel.

Journée mondiale dimanche

Dimanche, qui marque la Journée mondiale du réfugié, certains monuments suisses seront, quant à eux, illuminés de bleu.

En effet, depuis 2000, les Nations Unies célèbrent le 20 juin la Journée mondiale du réfugié.

Avec le thème «Trouver un chez soi», le Haut Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR), basé à Genève, met cette fois la priorité sur l'aide à la réinstallation des réfugiés dans leur pays d'origine ou sous d'autres cieux plus cléments.

Organisée à Barcelone, cette Journée 2004 est animée par Ruud Lubbers, Haut Commissaire de ONU pour les réfugiés, et l'actrice Angelina Jolie, ambassadrice de bonne volonté du HCR, dans le cadre du «Forum universel des cultures».

«Chacun de nous a besoin d'un chez-soi, d'appartenir à une communauté, à un pays. Mais pour des millions de réfugiés et de personnes déplacées à travers le monde, avoir un chez-soi n'est qu'un rêve lointain», rappelle M. Lubbers.

Moins de réfugiés en 2003

Depuis sa création en décembre 1950, le Haut commissariat de l'Onu pour les réfugiés (HCR) a aidé plus de 50 millions de personnes à «reconstruire leur vie» après avoir dû fuir conflits ou persécutions, souligne Ruud Lubbers.

«Certains gouvernements, essentiellement dans le monde industrialisé, craignent d'être envahis par les réfugiés», a-t-il reconnu. Pourtant, «la grande majorité de ces 50 millions de réfugiés ont regagné leur pays d'origine», a ajouté l'ancien Premier ministre des Pays-Bas.

Par ailleures, dans un rapport publié jeudi, le HCR s'est félicité que le nombre de réfugiés, demandeurs d'asile et de personnes déplacées (à l'intérieur de leur pays) relevant de sa compétence ait diminué de 18% en 2003 pour atteindre 17,1 millions personnes, le niveau le plus faible depuis au moins une décennie.

swissinfo et les agences

Faits

La 25e Journée nationale du Réfugié est marquée ce 19 juin par toutes sortes de manifestations dans tout le pays, sous le thème «Ensemble vers l’avenir».
Le 20 juin, la Journée mondiale du réfugié est marquée par l'ONU à Barcelone par Ruud Lubers, haut-commissaire de l'ONU pour les réfugiés, sous le thème «Trouver un chez soi».

Fin de l'infobox

En bref

- Le nombre de réfugiés et autres déplacés relevant du HCR a diminué de 18% pour atteindre 17,1 millions de personnes en 2003, soit le chiffre le plus faible depuis au moins dix ans.

- A fin 2003, la Suisse abritait 24’729 réfugiés reconnus, 24’467 en admission provisoire et 41’272 en attente d’une décision définitive.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.