Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Crise ou pas, Coop et Migros toujours plus forts

Les deux leaders du marché, omniprésents en Suisse.

(swissinfo.ch)

Les deux géants de la grande distribution ont encore augmenté leurs parts de marché en 2003. Plus dynamique, Coop reste toutefois devancé par le numéro un, Migros.

La domination des deux grandes chaînes suisses affaiblit d’année en année la concurrence.

Dans un marché du commerce de détail pourtant en contraction de 0,4% (83,5 milliards de francs au total) l’an dernier, Migros revendique un nouveau gain de parts de marché.

Selon son estimation, elles sont passées de 18,1% en 2002 à quelque 18,5% l’an dernier. Les chiffres définitifs seront publiés d'ici à fin mars.

Dans le commerce de détail justement, Migros a augmenté son chiffre d'affaires de 0,5% (à 16,8 milliards de francs). Le chiffre d'affaires consolidé du groupe a pour sa part augmenté de 1% (à quelque 20 milliards).

Si les coopératives régionales ont augmenté leurs ventes de 1,8% (à 14,440 milliards) celles du groupe Globus ont reculé de 10,4% (à 1,610 milliard), indique Migros vendredi.

L'abandon des magasins ABM est responsable pour une grande part de la contre-performance de Globus.

Des prix en légère baisse

Côté infrastructure, la surface de vente globale de Migros a augmenté de 3,5%, à 1,143 million de mètres carrés en 2003.

Autre indication: les prix des produits du géant orange ont baissé de 0,1%, alors que l'inflation s'est montée à 0,6% l'an dernier.

En 2003, Coop a continué à se rapprocher de Migros. Le chiffre d'affaires du numéro deux helvétique a augmenté de 5,6% (à 14,5 milliards de francs). Une progression supérieure à la moyenne nationale, constate le groupe.

Coop met en partie cette hausse sur le compte du rachat de Waro. «L'apport des acquisitions en termes de chiffre d'affaires s'est élevé à environ 550 millions de francs», avait précisé Coop mercredi.

Preuve de dynamisme, la surface de vente totale du groupe a augmenté de 8,8% (à 1’475’000 m2). Le réseau de Coop se composait à fin 2003 de 1682 points de vente.

Pire année depuis quinze ans

Coop affirme lui aussi avoir gagné des parts de marché, et ce même en excluant ses acquisitions. Mais le groupe ne donne aucun chiffre.

En clair, Migros et Coop ont fait mieux que tirer les marrons du feu en 2003.

Pourtant, l’an dernier a sans doute été la pire année depuis quinze ans pour le commerce de détail, estime Thomas Hochreutener, analyste de marché.

Le directeur de la Swiss Retail Federation (les gros distributeurs à l’exception de Migros et Coop) confirme à swissinfo que les temps sont durs.

Selon Peter Saner, le secteur du détail est globalement un marché en stagnation.

Aux dépens des petits indépendants

Dans le secteur alimentaire (Food), la progression de Migros et Coop (73% du marché) se fait surtout aux dépens des petits indépendants franchisés.

Dans le «non-food», les deux géants - moins dominateurs (28% des parts de marché) - se confrontent à une concurrence étrangère ambitieuse (Carrefour notamment) en raison de droits de douane plus cléments.

Les chiffres d’un autre acteur du marché publiés vendredi illustrent le difficile exercice 2003. Des résultats en recul, puisque Manor annonce un chiffre d’affaires en baisse de 0,8%, à 3,045 milliards.

Les grands magasins du groupe sont la principale victime de la conjoncture. Leurs ventes ont chuté de 2% (à 2,804 milliards). Il s'agit de la pire année du groupe depuis quinze ans dans le secteur non alimentaire.

Ce secteur compte pour les trois quarts des ventes de Manor, et la reprise attendue au second semestre ne s'est pas manifestée, relève son porte-parole, Jean-Claude Ardenti.

swissinfo et les agences

Faits

Les ventes de Migros dans le commerce de détail ont atteint 16,8 milliards de francs (+0,5%)

Les ventes de Coop ont augmenté de 5,6% à 14,5 milliards de francs

Les ventes du groupe Manor ont fléchi de 2% à 2,804 milliards de francs

Fin de l'infobox

En bref

- Le commerce de détail dans l’alimentation pèse 39,5 milliards de francs. Migros et Coop occupent 73% de parts de marché. Suivent Denner (1,5 milliards), Carrefour (1 milliard), le groupe Volg (920 millions), Primo (730 millions), Spar (400 millions) et Pickpay (255 millions).

- Le secteur non-alimentaire représente 52,8% du commerce de détail total en Suisse. Sur ce segment, Migros occupe 18% des parts de marché et Coop 10%. Mais les acteurs étrangers y font davantage que montrer les dents.

- Carrefour est un nouveau venu en Suisse. Numéro un européen du commerce de détail, le groupe vise la troisième place sur le marché helvétique. Il y dispose déjà de onze hypermarchés mais prévoit l’ouverture de dix centres supplémentaires ces prochaines années.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×