Navigation

Croisade de l'Union européenne contre le tabac

La Commission de Bruxelles, l'exécutif européen, met la dernière main à une série de mesures radicales pour renforcer les législations des quinze pays membres de l’Union en matière de prévention contre le tabagisme.

Ce contenu a été publié le 04 novembre 1999 - 09:38

La Commission de Bruxelles, l'exécutif européen, met la dernière main à une série de mesures radicales pour renforcer les législations des quinze pays membres de l’Union en matière de prévention contre le tabagisme.

Les Européens sont sur le point d'emboîter le pas aux Américains, qui ont déclaré la guerre au tabagisme. Il faut dire que le tabac tue chaque année un demi-million de personnes dans l'Union européenne. C'est beaucoup trop estime la Commission de Bruxelles : elle appelle les Quinze à durcir leur dispositif préventif d'ici à 2004.

Bruxelles propose de fixer à 10 mg la teneur maximale de chaque cigarette en goudrons et à 1 mg pour la nicotine. C'est moins que la plupart des cigarettes dites fortes aujourd'hui. Les avertissements figurant sur les paquets devront être renforcés. Des inscriptions en grandes lettres telles que "fumer menace votre bébé" devront avertir les consommateurs des dangers auxquels ils s'exposent.

La vente de tabac aux mineurs de moins de 16 ans sera par ailleurs interdite. Et les fabricants n'auront plus le droit de commercialiser des marques dites "light", "ultra light" ou "mild". Les experts affirment que ces dénominations induisent les fumeurs en erreur.

Les mesures proposées par la Commission européenne devront être approuvées à la majorité qualifiée des Quinze. A priori, ce devrait être une formalité. Après tout, l'Europe a déjà interdit la publicité sur le tabac à partir de 2006. Même si, étrange paradoxe, elle subventionne encore massivement ses producteurs de tabac.

Olivier Thomas

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.