Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Croissance ralentie pour le marché bio

En Suisse, la surface cultivée 'bio' a pratiquement doublé depuis 1996.

(Keystone)

Le marché des produits bio poursuit sa croissance. L’année dernière, il a progressé de 7% en Suisse. Les ventes ont atteint 1,13 milliard de francs.

Cette progression s'est toutefois ralentie. En 2000, la croissance était de 21%. Pour sa part, la Suisse romande tente de rattraper son retard.

Actuellement, 6445 exploitations agricoles respectent le label Bourgeon, soit 3% de plus qu'en 2003, annonce Bio Suisse, l'Association suisse des organisations d'agriculture biologique.

Cela représente 11% du nombre total d'exploitations et 10% de la surface cultivée, qui a presque doublé depuis 1996.

Suisse romande en retard

Le canton des Grisons détient le record suisse avec une proportion de paysans bio de plus de 50%, devant Bâle-Ville (44%) et Obwald (28%).

Outre-Sarine, le mouvement bio semble s’implanter de manière durable. La Suisse romande, elle, continue de rattraper son retard. La progression y est plus marquée que dans les autres régions.

Avec un taux de 5,5%, l'augmentation du nombre d'exploitations en Suisse romande est supérieure à la moyenne nationale, précise François-Philippe Devenoge, vice-président de Bio Suisse.

Les cantons de Vaud, Fribourg et Genève restent les lanternes rouges du pays. A l’opposé, le Jura fait figure de meilleur élève romand.

Du pain, du lait...

Chaque Suisse a dépensé en moyenne 155 francs pour des produits bio en 2003. Au total, les ventes ont progressé de 7% «malgré des prix plus élevés qui peuvent amener certains consommateurs à renoncer à un achat», précise Bio Suisse.

Les consommateurs de bio sont surtout friands de produits frais comme les produits laitiers, le pain, les oeufs, les légumes et les fruits frais. Dans ce domaine, le bio détient une part de marché de 7,5%.

Pour sa part, le pain connaît une évolution fulgurante. En 2003, les ventes se sont accrues de 37%. Avec 19% du total des ventes de pain, ce produit représente la part la plus élevée du marché bio pour l'ensemble du secteur alimentaire.

Le lait bio connaît lui aussi un grand essor, en augmentation de 16% par rapport à l'année précédente. En 2003, il possédait une part de marché d'environ 13%.

... mais peu de viande

L'évolution est plus incertaine pour d'autres catégories de produits frais. La part de marché des légumes, des fruits et des oeufs stagne ou recule légèrement.

Le secteur de la viande est le plus préoccupant. La part de marché, qui a stagné à 4%, reste toujours insatisfaisante compte tenu de la signification du marché de la viande pour l'agriculture biologique et du grand potentiel existant.

Si la viande de bœuf bio connaît un bel essor, les ventes de viande de porc ou de veau labellisée ne s'accroissent que très modestement.

Perspectives d’avenir

A long terme, Bio Suisse considère que l'objectif d'un chiffre d'affaires global de plus de deux milliards de francs pour les produits bio est réaliste.

Coop et Migros possèdent une part de marché d'environ 75% pour les produits bio. Et, selon Bio Suisse, 70% des consommateurs connaissent le label Bourgeon.

swissinfo et les agences

Faits

Croissance en 2000: 21%
Croissance en 2001: 18%
Croissance en 2002: 13%
Croissance en 2003: 7%

Fin de l'infobox

En bref

- Les produits bio sont en constante progression. La surface cultivée a pratiquement doublé depuis 1996.

- Le canton des Grisons détient le record suisse avec une proportion de paysans bio de plus de 50%

- La Suisse romande, elle, tente de rattraper son retard. En 2003, la progression y a été plus forte qu’ailleurs.

- Les consommateurs de bio apprécient surtout les produits frais. Le lait arrive en tête, en Suisse romande. Le pain, en Suisse alémanique.

- Coop et Migros possèdent une part de marché d'environ 75% pour les produits bio.

- Selon Bio Suisse, 70% des consommateurs connaissent le label Bourgeon.

- A long terme, l’association estime que le chiffre d'affaires global des produits bio pourrait atteindre plus de deux milliards de francs.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×