Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Au Belluard, le retour de Koohestani

Une image du spectacle 'Amid the clouds'. 

(Hosseyn Salmanzadeh)

Installé dans la célèbre forteresse du même nom, le Belluard Bollwerk International (BBI), manifestation dédiée aux arts contemporains, s'ouvre le 30 juin.

A l'affiche, de nombreuses compagnies suisses et étrangères, dont celle de l'Iranien Amir Reza Koohestani qui présente le très attendu «Amid the Clouds».

L'été arrive et avec lui la noria des festivals. Dédié aux arts contemporains, le Belluard de Fribourg s'ouvre le 30 juin. Au programme, sept productions maison incluant des artistes fribourgeois comme Didier Philipona et ses «Têtes de train», un spectacle qui mêle allègrement dessin et littérature.

A découvrir également François Gremaud, jeune metteur en scène romand qui monte sa première pièce, «My Way». Un titre mélodieux qui renvoie à la fameuse reprise de Sinatra et à son univers d'amours déçues et sublimées.

Depuis 22 ans que le Belluard existe, on sait qu'il poursuit le même objectif: éviter les stars et débusquer ou promouvoir les jeunes talents. Quitte à courir des risques.

Le retour de Koohestani

Le BBI a donc la réputation d'un festival d'expérimentation et de découvertes, avec parfois une fidélité à quelques artistes programmés lors des précédentes éditions.

Ainsi, cette année, 18 premières suisses feront la part belle à certains créateurs déjà vus mais dont le travail mérite d'être suivi. C'est donc avec grand plaisir que l'on reverra Amir Reza Koohestani dont la pièce «Amid the Clouds», donnée le 2 juillet, peut être considérée comme la cerise sur le gâteau de cette programmation 2005.

Amir Reza Koohestani, 27 ans, est au théâtre iranien d'aujourd'hui ce que Abbas Kiarostami fut au cinéma naissant de l'Iran islamiste: un poète profondément attaché à son pays dont il tente de montrer les dérèglements sociaux.

Auteur et metteur en scène de ses propres pièces, Koohestani s'est fait connaître en moins de 3 ans sur les scènes occidentales: Bruxelles, Londres, Paris et bientôt Genève qui l'invite pour son festival de la Bâtie en septembre prochain.

Destin individuel et destinée collective

Mais revenons à Fribourg où il a présenté l'an dernier le très apprécié «Dance on glasses». Le revoilà donc pour «Amid the Clouds». Une fable qu'il a lui même écrite, n'hésitant pas à l'enraciner dans la vieille tradition théâtrale iranienne, le Tazieh, pour parler d'un problème actuel: l'immigration.

Ici, destin individuel et destinée collective s'affrontent. Koohestani suit dans son spectacle les pas d'une jeune couple iranien qui fuit son pays pour l'Europe, promesse d'un monde libre, donc meilleur.

L'espoir mêlé au désespoir et le symbolisme au surréalisme donnent à cette pièce le souffle d'une odyssée à deux voix.

swssinfo, Ghania Adamo

Faits

Le Belluard Bollwerk International (BBI) se tient du 30 juin au 9 juillet à Fribourg.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.