Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Cosey, Pratt et le 9ème Art réunis à Lausanne

Cosey signe l’affiche de l’édition 2007.

Le 3e festival «BD-FIL» se tiendra à Lausanne de vendredi à dimanche. Au menu, neuf expositions, plus de 90 auteurs présents, des animations, des concerts…

Parmi les expositions, l’une est consacrée à Cosey, père de «Jonathan», une autre au maestro Hugo Pratt et à ses successeurs.

Le Quartier du Flon à Lausanne. Son ambiance entrepôts new-yorkais, ses ateliers d’artistes, ses salles de spectacle et sa joyeuse vie nocturne. Et, depuis 2005, son festival BD, né quelques mois à peine après la mort du Festival international de la bande dessinée de Sierre.

Après avoir accueilli 25.000 visiteurs l'an dernier, BD-FIL retrouve donc le quartier du Flon, sous la bannière de Cosey, qui a dessiné l’affiche de cette édition 2007 et auquel la manifestation consacre sa principale exposition.

Le retour de Cosey



«Les lueurs du monde», c’est le titre de cet accrochage consacré à ce Vaudois passionné de voyages, devenu l’un des artistes les plus respectés du 9ème Art.

Composée principalement de planches originales en noir et blanc (plus de 120), d’agrandissements de planches couleur, ainsi que de divers objets relatifs à ses aventures, l’exposition porte sur l’ensemble de l’œuvre de Cosey, connu notamment pour sa série «Jonathan».

Mais c’est «Le Retour de la bête», premier album - historique et lausannois - de Cosey, édité par les Editions 24 heures en 1972, qui servira de point de départ à ces «lueurs du monde». Ce monde que le dessinateur a toujours su rendre de façon pastelle et subtile. Cosey ou le sens de la nuance, cela dans un genre artistique qui ne le possède pas toujours…

Sur les traces d’Hugo Pratt

L’autre grande exposition est consacrée à un autre grand voyageur, Hugo Pratt: «Sur les Traces des Scorpions du Désert», selon le titre d’une série créée par ce passionné d’ésotérisme. Une série qui a trouvé, après la mort de celui-ci, une suite sous le trait du Suisse Pierre Wazem. Elle en trouvera une autre, prochainement, grâce au dessinateur italien Giuseppe Camuncoli et au scénariste Matteo Casali.

C’est donc un regard croisé sur les différents travaux des trois dessinateurs (Pratt, Wazem et Camuncoli) que propose BD-FIL, doublé de débats sur le bienfondé de la poursuite ou de la non-poursuite, par de nouveaux auteurs, des aventures de héros mythiques de la bande dessinée. Qu’on pense notamment à Blake & Mortimer ou à Achille Talon…

A noter que «Sur les Traces des Scorpions du Désert» proposera des planches originales de chaque dessinateur, tout comme des documents photographiques et vidéo liés à l’œuvre de Pratt.

Pratt, le père de Corto Maltese, qui s’était installé en Suisse, à Grandvaux dès 1984, Grandvaux où il est aujourd’hui enterré. Quant à sa société, Cong SA, créée avec sa coloriste Patrizia Zanotti, elle a son siège à Lausanne.

Des dames et des bulles

Macho, la BD? Quelle que soit la réponse, le fait est que les femmes y sont relativement rares - un tout petit 10% des auteurs francophones, semble-t-il.

Histoire de mettre en lumière ces valeureuses exceptions, BD-FIL présente le travail d’une série d’auteurs – pardon, auteuses, auteures, autrices – de la nouvelle génération: les Françaises Karine Bernardou, Hélène Bruller, Aude Picault, Catel, la Belge Dominique Goblet, et les Suissesses Isabelle Pralong, Kati Rickenbach, et Anna Sommer.

Tout ce petit monde étant rassemblé sous le générique «Bulles de femmes - Bulles de vie». En 2008, un deuxième volet intitulé «Femmes de bulles» portera son propos sur les héroïnes de la bande dessinée, d’hier à aujourd’hui. De Bécassine de Joseph Pinchon à Madame Christiani de Manara? Suspense!

Et encore…

Du côté des auteurs suisses nouvelle génération, on pourra découvrir «SOS-Aircraft», un projet qui réunit 19 dessinateurs invités à interpréter les instructions de secours des transports aériens!

Atrabile, la maison d’édition genevoise, a reçu quant à elle une carte blanche pour faire découvrir son univers. Leur projet, intitulé «10x10», présente un panorama de leurs publications et collections et une étonnante performance prenant… le Post-it comme support de travail!

On pourrait encore annoncer d’autres expositions, d’autres rendez-vous, des concerts… mais on se limitera à signaler aux aficionados de l’album dédicacé que 90 bédéistes seront présents à Lausanne, dont un dénommé Zep.

Autre star helvétique: le comédien Vincent Perez sera là samedi soir, aux côtés de Tiburce Oger, pour l'album «La Forêt» dont il a signé le scénario…

Bref. De quoi rappeler que la bande dessinée en général est un art formidablement prolixe et protéiforme et que la bande dessinée romande en particulier se porte bien, avec une brochette d'auteurs et de dessinateurs remarquables - Derib, Cosey, Wazem, Tirabosco, Koller ou encore Enrico Marini, qui, le printemps dernier, montait les fameuses marches du festival de Cannes en tant que créateur de l'affiche de la section «Un certain regard»!

swissinfo, Bernard Léchot

INFOS PRATIQUES

La troisième édition de BD-FIL a lieu du 7 au 9 septembre 2007 à Lausanne, dans le quartier du Flon et ses alentours, en plein air et dans différents lieux couverts.

L’accès aux expositions et animations est proposé de 10h à 20h (sauf dimanche, fermeture à 18h).

Les bars et le programme d’animation de l’Esplanade du Flon sont proposés jusqu’à 23h30 (dimanche jusqu'à 19h).

Fin de l'infobox


Liens

×