Navigation

En Thurgovie, le français n'est plus le bienvenu à l'école primaire

La Thurgovie veut abolir l’apprentissage du français à l’école primaire. Les parlementaires cantonaux estiment que les enfants ne peuvent pas apprendre deux langues étrangères simultanément. Certains estiment qu'avec cette décision, c’est la cohésion nationale qui est en jeu. 

Ce contenu a été publié le 18 août 2014 - 08:11
Contenu externe


Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.