Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La Suisse qui chante Des notes, des couleurs et de la chaleur à la Fête fédérale de yodel

yo

Yodel

​​​


Soleil, harmonies vocales et 150’000 visiteurs: la 30e Fête fédérale de yodel a été un vaste succès. Regard atmosphérique sur le week-end à Brigue-Glis, au fond du Valais.

Une véritable explosion culturelle: quelque 11’000 yodleurs, joueurs de cor des Alpes et lanceurs de drapeaux qui débarquent à Brigue, ville tranquille de 13'000 habitants dans la haute vallée du Rhône, pour y montrer leurs talents à 150'000 personnes venues pour ce festival de trois jours.

C’était la deuxième fois que Brigue accueillait l’évènement triennal, exactement 30 ans après la précédente occasion. Pour célébrer cet anniversaire, on n’avait pas lésiné sur les moyens. En plus des centaines de performances, plus de 1500 volontaires ont aidé à animer un «Village du Yodel» avec ses 24 chapiteaux où les spectateurs pouvaient se restaurer et se désaltérer.

Avec les températures constamment en-dessus de 30 degrés, ce qui était trop pour certains, boire était particulièrement important. Les organisateurs ont fait de leur mieux, en distribuant gratuitement des chapeaux, de la crème solaire et de l’eau. Ils ont également installé des douches d’eau. Des organisateurs ravis de la tournure des événements. «Nous avons vraiment eu de la chance avec le temps, il n’y a pas eu d’incidents et l’ambiance en ville a été excellente durant les trois jours», se sont-ils réjoui.

Alain Berset, ministre de la culture (à gauche)

(Keystone)

Le point culminant a été le cortège du dimanche, suivi par 20'000 spectateurs. Présent sur place, le ministre de la culture Alain Berset a insisté sur la pouvoir du yodel pour rassembler les gens. «Les gens qui chantent ensemble trouveront toujours un terrain d’entente – même s’ils ne parlent pas», a-t-il dit.

Des musiciens venus de très loin ont également participé à la fête, venus du Japon ou d’Afrique du Sud, preuve que le yodel s’exporte aussi. Le Wildrose Yodel Club quant à lui était venu du Canada, où il a été fondé il y a 20 ans par des expatriés suisses.


(Traduction de l’anglais: Marc-André Miserez), swissinfo.ch

×