Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le bois, roi des Journées du Patrimoine

Meuble richement sculpté du Château de Landshut (Berne).

(swissinfo.ch)

Ce week-end en Suisse, le bois sous toute ses formes est à l’honneur dans le cadre des Journées européennes du Patrimoine.

Après les jardins en 2006, le Centre national d'information pour la conservation des biens culturels (NIKE), organisateur de la manifestation, a choisi de rendre hommage au plus noble des matériaux.

«Le but de ces journées est de rendre le public attentif aux questions liées à la préservation de notre architecture et de nos paysages nationaux», explique Cordula Kessler, responsable des Journées du Patrimoine en Suisse.

Plus de 300 animations gratuites sont programmées ce week-end en Suisse lors de ces journées qui, cette fois, valorisent le travail du bois sous toutes ces formes, que ce soit comme combustible, comme matière première ou comme matériau à façonner.

Des visites guidées, des jeux, des rencontres d'artistes ou des expositions sont proposées dans les 26 cantons.

Entre l'art et l'artisanat

swissinfo a notamment effectué la visite du Château de Landshut et ses douves, à Utzendorf (Berne), qui abrite aussi le Musée suisse de la faune et de la chasse.

Parmi les nombreuses salles décorées de meubles et de peintures du 17e siècle, on remarque en particulier la salle Landshut, richement décorée de lambris de chêne et d’une splendide desserte sculptée, et la grande salle.

Ce château montre bien à quel point le bois était important, aussi important que la maçonnerie dans la construction d’autrefois. Et aussi que les artisans ont atteint de véritables sommets.

L’impressionnante charpente, dont les poutres sont faites d’arbres «importés» de l’Emmental tout proche, est construite de manière à ce que le poids du toit repose sur les murs extérieurs, de sorte que seules de légères cloisons séparent les pièces où sont exposés les trophées de chasse du musée.

Hamsters humains

Moins artistique mais tout aussi impressionnantes sont les poutres de la cathédrale de St-Urs, à Soleure, qui se flatte elle-même d’être «la plus grande ville baroque de Suisse».

Construite entre 1762 et 1773, la cathédrale est le plus bel exemple du néo-classicisme helvétique. A l’époque, ses fameuses poutres ont été hissées en deux jours seulement grâce à un système ingénieux de poulie fonctionnant avec deux «roues géantes de hamster», en bois, comme il se doit.

Autre points d’intérêts du bâtiment, l’orgue, les stalles de bois sculpté du choeur et un superbe pupitre. «Les poutres sont des exemples du savoir-faire impressionnant de l’époque, commente pour swissinfo Stefan Blank, responsable des monuments du canton de Soleure.

Suisse romande

En Suisse romande, plus de 60 rendez-vous mettent en lumière les multiples qualité de bois en architecture, construction navale, décoration ou en art contemporain.

A Bulle, le Musée gruérien s'intéresse aux images et aux couleurs du bois via des reportages photographiques des années 1930 à 1950. A Fribourg, le beffroi de la cathédrale Saint-Nicolas est ouvert aux visites guidées qui, le temps du week-end mettent aussi l'accent sur les stalles du choeur.

Sur le Léman, une croisière est proposée sur le vapeur «La Suisse», occasion pour les passagers de découvrir des éléments décoratifs et d'être sensibilisés à la rénovation de ce bateau.

Ou il est possible d’embarquer sur la «Neptune», dernière barque lémanique genevoise entièrement en bois et qui, de 1904 à 1968, a assuré le transport de matériaux de construction vers Genève.

Restaurée dans les règles de l’art par le canton de Genève, cette barque est un témoin de l’extraordinaire activité des bateliers du Léman.

swissinfo, Thomas Stephens
(Traduction de l’anglais: Isabelle Eichenberger)

En bref

La forêt couvre plus de 30% de la surface de la Suisse, soit 41'285 km2.

La Suisse a la plus forte densité de bois en Europe avec 361 m3 par hectare et plus de 400 millions de m3 au total.

Chaque année, 10 millions de m3 de bois poussent en Suisse. Après nettoyage des parties inutilisables, il reste 7,4 millions de m3 de bois utilisable.

C'est à peu près ce dont la Suisse a besoin chaque année mais elle n'utilise que 4,5 millions de m3 de sa production et importe le reste.

Fin de l'infobox

Journées du patrimoine

L'idée a été lancée par la France en 1984.

En 1991, elle a été adoptée par le Conseil de l'Europe. La Suisse a participé dès 1994.

En 2000, la totalité des 47 états membres ont participé aux Journées européennes, avec l'arrivée de l'Azerbaïdjan.

En 2006, quelque 20 millions de personnes ont visité quelque 30'000 monuments et sites. En Suisse,c'étaient 70’000 personnes.

Fin de l'infobox


Liens

×