Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le chorégraphe Martin Schläpfer reçoit le prix Benois

Martin Schläpfer.

Directeur du Ballet de Mayence, le Suisse Martin Schläpfer a remporté mardi à Moscou le prix Benois de la Danse, considéré comme l'Oscar du ballet.

Il a été récompensé pour la meilleure chorégraphie créée durant l'année 2006.

Le chorégraphe Saint-Gallois a reçu sa distinction mardi au prestigieux théâtre du Bolchoï.

Né en 1959 à Altstätten, Martin Schläpfer a créé la chorégraphie qui lui vaut son prix, intitulée «Quatuor à cordes», pour le ballet de Mayence sur une musique de Witold Lutoslawski.

Martin Schläpfer a remporté le fameux prix de Lausanne en tant que danseur en 1976. Il a ensuite été engagé au Ballet de Bâle dirigé alors par Hans Spöerli.

En 1994, il est devenu directeur de Ballet de Berne avant de partir pour l'Allemagne cinq ans plus tard.

La critique considère le Saint-Gallois comme étant doué d'une force expressive et innovatrice particulière. Ses chorégraphies sont de style 'néo-classique' mais enrichie d'éléments modernes.

Le Prix Benois

Le Prix Benois de la Danse est attribué chaque année depuis 1992. Il perpétue la mémoire du peintre et décorateur russe Alexandre Benois qui a notamment œuvré pour les Ballets russes au début des années 1900.

Parmi les lauréats de ce prix considéré comme l'Oscar du ballet, on retrouve notamment le chorégraphe français Maurice Béjart, installé depuis des années à Lausanne.

swissinfo et les agences

Alexandre Benois

Alexandre Nikolaïevitch Benois, né à Saint-Pétersbourg le 4 mai 1870 et mort à Paris le 9 février 1960, avec la nationalité française, était un peintre et critique d'art russe dont les créations ont particulièrement bénéficié aux décors scéniques pour les ballets.

Il était issu d'une famille renommée en Russie. Son père et son frère furent des architectes reconnus. L'acteur britannique Peter Ustinov était son petit-neveu.

Au cours de la première décennie du XXe siècle, Benois réalisa plusieurs monographies sur l'art russe du XIXe siècle et sur la ville de Pouchkine . Il s'occupa également de la galerie des Grands Maîtres au Musée de l'Ermitage de Saint-Pétersbourg.

En 1901, Benois avait été nommé directeur scénique du Théâtre Mariinsky. Depuis lors, il avait consacré l'essentiel de son temps à la création de décors scéniques, notamment pour la création du Boléro de Ravel.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×