À Fribourg, un projet mondial pour mieux connaitre le Moyen Âge

Un travail fascinant est mené à l'initiative de l'Université de Fribourg pour rassembler des milliers de fragments médiévaux éparpillés dans le monde. La base de données s'offre aux chercheurs et au public.

Ce contenu a été publié le 31 octobre 2017 - 14:00
swissinfo.ch et la RTS

La bibliothèque abbatiale de Saint-Gall répertorie les livres depuis des siècles. Parmi les étagères se cachent de petits trésors tels que des fragments de texte datant du 5e siècle, comme un extrait de "l'Enéide" du poète Virgile.

Au Moyen Âge, le parchemin est précieux. Les manuscrits jugés peu importants sont découpés pour être réutilisés. Des millions de ces pièces existeraient aujourd'hui dans le monde.

Contenu externe


Professeur à l'Université de Fribourg, Christoph Flüeler imagine la création d'une bibliothèque virtuelle mondiale recensant tous ces fragments médiévaux. La bibliothèque nationale de France, du Vatican, Harvard, Yale ou encore Stanford, soit les contributeurs de cette base de données, se partagent aujourd'hui tous ces savoirs.

Chaque fragment permet d'en apprendre davantage sur le Moyen Âge. Les historiens espèrent faire des découvertes sensationnelles. Depuis le lancement du site il y a un mois, 360 fragments ont été répertoriés et les chercheurs espèrent atteindre le millier rapidement.

L'Université de Fribourg est à la tête du projet, car elle domine depuis de nombreuses années le domaine de la recherche sur les manuscrits numériques. Sa Bibliothèque Manuscrite Virtuelle est considérée comme l'une des bibliothèques numériques les plus innovantes.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article