Cyclisme: Pascal Richard n'ira pas à Sydney

Pascal Richard, champion olympique en 1996 à Atlanta. Keystone

La Fédération suisse (FCS) a écarté le tenant du titre, Pascal Richard, dans sa sélection pour la course sur route des JO de Sydney. Elle a retenu Oscar Camenzind, Laurent Dufaux, Mauro Gianetti, Markus Zberg et Alex Zülle.

Ce contenu a été publié le 14 août 2000 - 18:54

En outre, Camenzind et Zülle disputeront l'épreuve du contre-la-montre. Cette sélection doit désormais être confirmée par l'Association olympique suisse (AOS).

Champion olympique à Atlanta, Pascal Richard (36 ans) n'a donc pas trouvé grâce aux yeux des sélectionneurs. L'entraîneur national, l'Allemand Wolfram Lindner, a fait les propositions, qui ont ensuite été adoptées ou refusées par les sélectionneurs Rocco Cattaneo et Thomas Burch.

Pour le Vaudois, la décision est amère. «Je suis terriblement déçu. Après 15 ans de carrière, je m'attendais à pouvoir terminer en beauté à Sydney». Le coureur de l'équipe McCartney refuse de polémiquer, mais il s'estime lésé: «Je n'ai jamais vu un des sélectionneurs sur une course durant toute la saison. On parle de critères sportifs, je pense avoir obtenu des résultats supérieurs à la moitié des sélectionnés».

Le Vaudois connaissait pourtant une forme ascendante comme en témoigne son récente 13e rang au Tour du Danemark. «J'étais bien dans l'épreuve Coupe du monde à Hambourg. Je suis malheureusement tombé avant la fin et j'ai rallié l'arrivée au 73e rang à 2'. Si je ne tombe pas, je suis avec les meilleurs».

Ce revers inattendu pour lui le conforte encore plus dans son idée de mettre un terme à sa carrière. «Encore un mois et je range tout. Définitivement», assure l'ancien champion olympique, qui avait prolongé sa carrière d'une saison pour vivre le rêve de Sydney.

Laurent Dufaux, lui, goûtera aux joies olympiques. Lui qui avait été écarté voilà quatre ans pour des raisons plutôt obscures, a appris avec soulagement qu'il était retenu la veille de la Clasica San Sebastian. «Mais tant que ce n'était pas officiel, je n'étais pas sûr, précise le Vaudois. Wolfram Lindner m'a contacté. Il voulait savoir si je ne ressentais plus de séquelles de mes ennuis de santé (inflammation à la vessie et fissure au coccyx). Je l'ai rassuré, mes problèmes physiques sont envolés».

Si les sélections de Markus Zberg, nombreuses places d'honneur dans les courses internationales, et Oscar Camenzind, vainqueur du Tour de Suisse, ne se discutent pas, les présences de Mauro Gianetti et Alex Zülle sont moins évidentes.

Le Tessinois doit à son succès dans le Tour du Japon et à son 6e rang dans Liège-Bastogne-Liège d'avoir devancé des coureurs comme Niki Aebersold, Roland Meier ou Beat Zberg, qui ferait sans doute partie de la sélection sans sa grave blessure du Tour du Pays basque.

Pour Zülle, ses qualités de rouleur en font le meilleur Suisse contre la montre. Comme les deux participants au chrono devaient figurer parmi les cinq participants à la course sur route, le choix était simple.

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article