Le salaire, une affaire publique ou privée?

Alors que le secret bancaire agonise en Suisse, le secret salarial semble encore en excellente santé. Pour justifier le manque de transparence à l’intérieur des entreprises, l’argument de la sphère privée est souvent évoqué. La pratique est-elle identique dans votre pays?

Ce contenu a été publié le 01 mai 2013 - 11:00

Les discriminations salariales – réelles ou supposées – figurent régulièrement en Suisse à l’ordre du jour des revendications du 1er mai, journée internationale du travail. Pour y mettre fin, la gauche et les syndicats demandent depuis des années une plus grande transparence salariale. Mais la droite et le patronat s’y opposent, arguant que la rémunération de chacun appartient à la sphère privée, sinon intime. Qu’en pensez-vous? N’hésitez pas à partager votre expérience!

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article