Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Détecteur de hooligans testé pour l'Euro 2008

La biométrie au secours de la sécurité des stades.

(Keystone)

Un système de sécurité utilisant la biométrie pour identifier les hooligans a été testé lors d'un match de hockey vendredi à Berne en prévision de l'Euro 2008.

Auparavant, la Suisse, co-hôtesse du championnat de football, doit adopter une nouvelle législation autorisant un tel usage des données biométriques.

Le match de hockey sur glace de vendredi entre le SC Berne et le EHC Bâle a été la première manifestation sportive en Suisse à utiliser cette technologie, appelée BioSafety (sécurité biologique).

Des caméras installées à l'intérieur et à l'extérieur de la patinoire de Berne ont pris des photos des visages des supporters qui seront mesurés et comparés avec ceux de 100 volontaires ayant accepté de figurer dans une banque de données.

Si le système est appliqué à l'Euro 2008, cette base de données contiendra les visages de hooligans connus et les autorités seront alertées si l'un d'eux voulait pénétrer dans le stade.

Le concepteur Unisys affirme que BioSafety a un taux d'identification de 95% avec une image nette mais que le système est moins efficace si les traits sont masqués par une barbe, des lunettes ou une casquette.

Efficacité à tester

Hanspeter Thür, préposé fédéral à la protection des données, a expliqué à swissinfo que le test permettra de déterminer l'efficacité du système de reconnaissance des visages, mais que la loi doit être modifiée afin d'autoriser un tel usage de détails personnels sans autorisation des intéressés.

«Nous devons d'abord assurer qu'il est légal d'enregistrer des données biométriques de hooligans dans une banque de données, explique-t-il, mais une telle loi n'existe pas pour le moment. J'espère que ce sera chose faite d'ici à deux ans.»

La législation doit définir qui contrôle les données, qui peut y accéder, un droit de recours pour les personnes figurant dans la base de données ainsi que des règles empêchant l'abus d'informations, ajoute Hanspeter Thür.

Un outil d'identification

Le parlement est actuellement en train de discuter de la création d'une banque de données, entre autres mesures provisoires visant à exclure les fauteurs de troubles de l'Euro 2008. Comme des restrictions de voyage, l'exclusion de certaines personnes des stades et une garde à vue de 24 heures.

Le SC Berne va tester BioSafety lors de plusieurs matches de cette saison. Plusieurs centaines de fauteurs de troubles sont actuellement bannis des stades suisses. Le directeur Rolf Bachmann est convaincu que ce système aidera les responsables de la sécurité à les avoir à l'œil.

«Actuellement, nous avons des indicateurs qui repèrent ces personnes, mais ils ont parfois des difficultés d'identification et ne sont pas toujours sûrs d'eux-mêmes à cent pour cent, déclare-t-il à swissinfo. Nous cherchons à améliorer la sécurité de nos supporters et ce système semble offrir la solution.»

Hanspeter Thür, lui, est convaincu que le peuple suisse ne s'opposera pas à cette technologie en invoquant une atteinte aux libertés civiles. «Je pense que la société acceptera ce genre de contrôle, s'il est clair qu'il ne sera utilisé que contre de véritables hooligans.»

swissinfo, Matthew Allen
(Traduction de l'anglais: Isabelle Eichenberger)

Faits

La biométrie est une technique globale visant à établir l'identité d'un individu en mesurant une de ses caractéristiques physiques.
Ces caractéristiques peuvent porter sur la géométrie faciale, les empreintes digitales, la rétine mais aussi des caractéristiques comportementales comme la démarche, le mouvement des lèvres ou la voix.
La biométrie a déjà été utilisée en Suisse pour établir des abonnements saisonniers de piscines, vérifier l'identité des passagers des aéroports ou de personnes assistant à des concerts publics.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.