Développement durable: Fribourg prend la tête des villes romandes

Fribourg est la ville romande la mieux classée. http://www.ville-fribourg.ch/vfr/fr/pub/index.cfm

Selon un classement de l'AGEFI, le quotidien suisse des affaires, Opfikon (11 000 habitants) est la ville la plus agréable de Suisse. Au niveau romand, c'est Fribourg qui tire son épingle du jeu.

Ce contenu a été publié le 09 juillet 2001 - 14:06

Chaque année, l'AGEFI propose avec la Haute Ecole valaisanne de Sierre, un classement des villes suisses, en fonction de critères économiques, sociaux et environnementaux. S'y ajoutent les transports publics, la dette par habitant, la qualité de l'environnement et les perspectives de développement à long terme.

Une nouvelle fois, les villes romandes ne jouent qu'en seconde division. En effet, Fribourg n'occupe qu'une modeste 14e place, suivie de Neuchâtel (15e), Bienne (23e), Morges (33e) et Nyon (37e). L'explication? La Suisse francophone reste encore pénalisée par des critères économiques défavorables, notamment en ce qui concerne le chômage et la dette par habitant.

Même le champion romand, Fribourg, n'échappe pas aux critiques. Bien notée pour les dépenses communales en investissements, la formation du second degré ou pour la protection de l'environnement, la ville se retrouve en queue de peloton concernant les impôts pour les personnes physiques et la situation financière de la commune.

Derrière la petite ville d'Opfikon, située à proximité de l'aéroport de Kloten, Lucerne arrive en deuxième position, juste devant Zoug, Freienbach et Coire. Si les grandes villes alémaniques tirent bien leur épingle du jeu (Bâle 11e, Berne 12e et Zurich 13e), en revanche Lausanne (55e) et Genève (90e) sombrent dans les profondeurs du classement.

«Cette situation est toujours en grande partie héritée de la récession du milieu des années nonante», explique l'AGEFI. Pascal Couchepin découvrira sans plaisir que sa ville de Martigny joue parmi les derniers de la classe: elle est 106e sur les 110 agglomérations en Suisse de plus de 10 000 habitants.

Ian Hamel

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article