Daniele Finzi Pasca jongle avec Tchekhov

Une autre approche de Tchekhov... Viviana Cangialosi

Le clown et metteur en scène tessinois crée à Lausanne «Donka», une pièce acrobatique inspirée des écrits du grand auteur russe. Portrait.

Ce contenu a été publié le 13 janvier 2010 - 08:25

Indépendance d’esprit et talent. Les deux vont de pair chez Daniele Finzi Pasca. Sa liberté de penser le mena deux mois en prison. Quant à son talent, il lui vaut une pile de récompenses.

Frondeur et inspiré, Daniele peut se permettre toutes les aventures, les plus folles comme les plus pieuses. Pour éviter de se couler dans un moule, il est prêt à toutes les contorsions. Normal pour un acrobate habitué aux jongleries.

Conter

C’est donc sans crainte que, dans les années 80, il bascule dans la transgression, se libérant du service militaire. Et c’est sans peur qu’à 18 ans il s’engage comme volontaire à Calcutta pour travailler dans les mouroirs créés par Mère Teresa. Là-bas, dans cette Inde désemparée, les enfants malades sont heureux d’écouter les histoires qu’il leur chuchote. Aujourd’hui il dit: «Je ne faisais que mon métier: conter, accrocher le regard et l’écoute et laisser les gens s’échapper par la porte de l’imaginaire, surtout les gens qui souffrent».

Une mission humanitaire, en somme, qui rend subitement aberrant à ses yeux le devoir de citoyen. A son retour d’Inde, servir l’armée lui paraît impossible. Objecteur de conscience, il est obligé de se soumettre à la volonté de ses juges. Deux mois de geôle. «C’était pour moi de petites vacances», lâche-t-il aujourd’hui dans un rire.

De repos pourtant, il n’en connaît point. Travailleur acharné, il parcourt les continents, crée «L’amour de loin» pour L’English National Opera et de nombreux spectacles pour deux grandes troupes canadiennes, le Cirque du Soleil et le Cirque Eloize. Ce dernier lui confie l’écriture et la mise en scène de sa fameuse «Trilogie du ciel», dont les deux premiers volets («Nomade» et «Nebbia») furent présentés à Lausanne devant des milliers de spectateurs. Le succès est au rendez-vous, les prix couronnent le talent, les commandes affluent.

Clôture des J.O.

Pour les Jeux Olympiques de Turin, il signe la cérémonie de clôture en 2006. C’est un sacre, renforcé la même année par un Swissaward. «Une récompense, c’est finalement comme une bonne bouteille de vin, son plaisir dure le temps d’un repas, puis on l’oublie et on passe à autre chose», confie celui qui ne s’attarde jamais sur les louanges qu’il reçoit.

Avant d’ajouter: «Je vais tout de même vous raconter cette anecdote qui est pour moi la meilleure des gratifications. Après Turin, je rencontre un jour le père d’un de mes copains d’école, qui me lance ému: «Et dire que je ne t’aurais jamais donné un franc pour que tu me montes un spectacle!».

Cette rencontre se passe dans une rue à Lugano. Lugano où Daniele Finzi Pasca est né il y a 45 ans; où, petit, il fréquentait un clown, Fabrizio qui vivait dans le même quartier que lui. Plus tard, avec Fabrizio il entre chez Nock, le cirque suisse. Et puis, le cercle s’élargit. Daniele se constitue une petite troupe de comédiens, d’acrobates de jongleurs, de clowns. L’équipe, toujours fidèle, donnera naissance plus tard au Teatro Sunil.

Sunil a 26 ans et possède dans la petite ville de Magadino (Tessin) une salle de 48 places, La Darsena. C’est comme ça que s’appelle ce lieu où Daniele et son équipe reviennent régulièrement pour y jouer après les grosses productions et les longues tournées. Histoire de retrouver une certaine sérénité dans la simplicité.

Là, ils font plutôt un travail de conteurs. Car les artistes de Sunil ne sont pas seulement des circassiens. Ils pratiquent aussi «un théâtre de la parole» que le public aura l’occasion de découvrir dans «Donka».

Artiste de l’ombre

«Donka», c’est une commande du directeur du Chekhov International Theater Festival (Moscou), qui sera à l’affiche de Vidy-Lausanne dès le 12 janvier. Et c’est bien sûr Tchekhov qui est au cœur de ce spectacle inspiré des textes du grand écrivain russe. Avec ce dernier, Daniele dit avoir un point commun: l’humanisme. «Je suis allé chercher Tchekhov dans les détails de ses nouvelles et de ses cahiers, confie-t-il, là où est inscrite son approche amicale, généreuse et modeste de la vie».
Modeste, le Tessinois préfère l’être.

«Je suis un artiste de l’ombre», lâche-t-il quand on lui demande pourquoi, malgré sa carrière internationale, il reste peu connu en Suisse romande. En tout cas moins connu que l’autre Tessinois, le clown Dimitri. Bousculé par un sentiment de culpabilité, il va même plus loin se demandant s’il n’y a pas erreur sur la personne lorsqu’on lui confie tel ou tel projet d’envergure. Qu’il se rassure, il est à la bonne place.
Ghania Adamo, swissinfo.ch

Infos pratiques

«Donka. Une lettre à Tchekhov».

Mise en scène Daniele Finzi Pasca.

A voir au Théâtre de Vidy-Lausanne, du 12 au 17 janvier.

Le spectacle sera présenté à Moscou, fin janvier 2010, dans le cadre du Chekhov International Theater Festival.

End of insertion

Daniele Finzi Pasca

Metteur en scène, acteur, acrobate et clown tessinois, né à Lugano en 1964 dans une famille de photographes.

En 1983, il fonde le Teatro Sunil à Lugano, au sein duquel il dirige une vingtaine de spectacles.

Appelé à travailler à l’étranger, il signe de grosses productions, notamment pour deux grandes troupes canadiennes, le Cirque du Soleil et le Cirque Eloize.

Avec Julie Hamelin, cofondatrice du Cirque Eloize, il crée «Inlevitas», structure qui donne vie à des projets artistiques.

Sa carrière internationale trouve son accomplissement avec les Jeux Olympiques de Turin (2006) dont il signe la cérémonie de clôture.
Invité souvent dans des écoles d’art, il y présente sa méthode de travail.

Il est lauréat de nombreux prix, dont un Swiss Award accordé en 2006.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article