Des représentants de toute la Suisse

Pour que la fièvre soit contagieuse, des renforts de toutes les équipes suisses sont conviés à se rendre au Stade de Glace davosien.

Ce contenu a été publié le 29 décembre 2002 - 15:51

Depuis 1970, seules cinq équipes prennent part au tournoi. Un nombre invariable garant de suspense et d'intensité.

Pourquoi changer une formule qui vous réussit? Tel est le credo des pontes de la Coupe Spengler qui n'y ont apporté que quelques retouches lors des trois dernières décennies. Auparavant, le nombre d'équipes avait varié entre 3 et 15. Aujourd'hui, il est fixé à cinq phalanges, chacune apportant sa contribution.

Depuis son retour en LNA, Davos est logiquement redevenu le représentant helvétique de son tournoi. Tout aussi incontournable est le «Team Canada», mélange explosif de jeunes talents d'American Hockey League et de joueurs à la feuille d'érable évoluant en Ligue nationale.

«Vu l'importance des touristes allemands présents dans notre station, il importe aussi de convier un club de leur pays», concède Rolf Bachmann, président du comité d'organisation. Après Mannheim l'hiver passé, place aux Requins de Cologne cette fois-ci. Quant aux derniers bristols, ils sont dévolus à un représentant scandinave et un ambassadeur des ex-pays de l'est. Au programme 2002 : les Finlandais de Turku et les Tchèques de Sparta Prague.

Mais le principal atout de la Coupe Spengler, c'est de convier des vedettes de presque tous les clubs de LNA à évoluer avec Davos, le Team Canada ou même une autre équipe. Histoire de satisfaire tout le monde.

L'Américain Brett Hauer de Ge/Servette est l'un des piliers de Davos, tout comme les Suédois de Berne Patrick Juhlin et Rikard Franzen. Turku bénéficie des renforts du défenseur luganais Petteri Nummelin et de l'attaquant lausannois Jarrod Skalde.

Alors que Cologne s'est rabattu sur le vétéran chaux-de-fonnier Valeri Chiriaev. Qui a dit que la Coupe Spengler ne concernait que Davos?

Davos/Jonathan Hirsch

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article