Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Des Suisses parmi les personnes évacuées

Avec édredons et coussins, des touristes évacuent leur hôtel au Mexique.

(Keystone)

Au Mexique, à l'approche du cyclone Wilma, des dizaines de milliers de personnes ont été évacuées, dont des dizaines de Suisses.

Le cyclone Wilma progresse vers l'est du Mexique, et Cuba. Il a légèrement baissé d'intensité, passant de 5 à 4 sur l'échelle de Saffir-Simson.

Le cyclone Wilma, toujours considéré comme extrêmement dangereux après avoir été rétrogradé en catégorie 4, menaçait de se renforcer jeudi à la veille de toucher la péninsule du Yucatan (Mexique), puis l'ouest de Cuba et la pointe de la Floride.

La trajectoire de Wilma s'est nettement modifiée en l'espace de vingt-quatre heures. D'après le Centre national des ouragans (NHC) de Miami (Etats-Unis), l'oeil de l'ouragan devrait entrer sur le territoire mexicain légèrement au sud de la station balnéaire de Cancun, sur la péninsule du Yucatan (Mexique).

Suisses évacués

Un ordre d'évacuation a été émis pour la zone hôtelière de Cancun, où environ 30.000 touristes sont hébergés, deux îles au large de Cancun - Isla Mujeres et Holbox - et la lagune de Punta Allen, à une centaine de kilomètres plus au sud.

Parmi ces touristes, environ 60 Suisses en séjour à Cancun ont été évacués dans des écoles. L'agence de voyages Hotelplan avait auparavant mis en sécurité deux de ses clients à Isla Mujeres. A Playa del Carmen, les touristes peuvent pour le moment en revanche rester dans leurs hôtels, a indiqué à l'ats Peter Brun, porte-parole du voyagiste Kuoni.

Kuoni a également 100 clients, Hotelplan 89 et TUI environ 125 à Riviera Maya. L'assureur-voyages Elvia a lui évoqué environ 500 touristes suisses pour l'ensemble du Yucatan. TUI a par ailleurs modifié le parcours de ses tours organisés dans le Yucatan et décidé d'éviter Cancun, a déclaré son porte-parole Roland Schmid. Les évacuations ont débuté mercredi et se sont largement intensifiées jeudi.

Menace sur l'ouest de Cuba

La région de Cancun, où l'alerte rouge a été déclarée, est régulièrement frappée par des cyclones. «Wilma s'annonce très puissant et très menaçant», a estimé le président mexicain Vicente Fox. Il assure que tout est prêt pour faire face.

Les autorités cubaines ont elles entrepris mercredi l'évacuation de quelque 235.000 personnes dans la province de Pinar del Rio, la plus occidentale du pays et la plus menacée.

Quelque 10.000 habitants ont été par ailleurs évacués de zones à risque ou affectées par des inondations ou des glissements de terrain dans les provinces orientales de Granma, Santiago de Cuba et Guantanamo, qui connaissent depuis mardi de fortes pluies provoquées par le cyclone.

swissinfo et les agences

Faits

Au Mexique, à l'approche du cyclone Wilma, des dizaines de milliers de personnes ont été évacuées, dont des dizaines de Suisses.
Un ordre d'évacuation a été émis pour la zone hôtelière de Cancun, où environ 30.000 touristes sont hébergés, deux îles au large de Cancun - Isla Mujeres et Holbox - et la lagune de Punta Allen, à une centaine de kilomètres plus au sud.
Parmi ces touristes, environ 60 Suisses en séjour à Cancun ont été évacués dans des écoles.
L'assureur-voyages Elvia évoque la présence d'environ 500 touristes suisses pour l'ensemble du Yucatan.

Fin de l'infobox

En bref

- Wilma est le 12e ouragan de la saison cyclonique dans l'Atlantique, une première depuis 1969.

- Cuba, le Mexique et la Floride sont les régions qui risquent le plus.

- Le gouverneur de Floride, Jeb Bush, a déclaré jeudi l'état d'urgence avant l'arrivée du cyclone Wilma qui devrait frapper la pointe sud de l'Etat entre dimanche soir et lundi matin.

- Les pays d'Amérique centrale, notamment le Honduras et le Nicaragua, craignent des inondations après son passage. Les glissements de terrain après la tempête tropicale Stan ont fait plus de 2000 morts il y a deux semaines en Amérique centrale, essentiellement au Guatemala.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.