Des Suissesses dans le gouvernement du net

Maria Livanos-Cattaui est la candidate suisse à la direction de l´ICANN, l´organisme qui va se charger d´ajouter d´autres domaines génériques au fameux .com. Elle marche ainsi sur les traces d'une autre Genevoise, Rosa Delgado.

Ce contenu a été publié le 05 octobre 2000 - 14:01

Rosa Delgado est entrée au comité directeur de l'Internet Society en juillet. Les premières élections électroniques ont lieu jusqu'au 10 octobre prochain. 76 500 internautes du monde entier vont désigner cinq représentants, un par continent, à ce que certains appellent le gouvernement d'internet, autrement dit l'ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers).

Parmi les candidats européens, on trouve la Suissesse Maria Livanos-Cattaui. Secrétaire générale de la Chambre internationale de commerce (CCI), après avoir été celle du Forum économique de Davos, cette femme énergique est bien connue des milieux économiques pour son engagement libéral. Si ce scrutin, organisé par election.com, amène Madame Livanos-Cattaui à la tête de l'ICANN, elle ne sera toutefois pas la première Suissesse à entrer dans le club très fermé des hautes sphères de l'internet.

En juillet dernier, Rosa Delgado, la directrice des relations industrie-internet de la SITA, à Genève, est ainsi devenue membre du comité directeur de l'Internet Society (Isoc). Péruvienne d'origine, ingénieur de formation et membre de l'équipe du Cern qui développa le World Wide Web, cette Genevoise d'adoption siège donc dans l'organe qui édicte les normes techniques du réseau.

Il ne manquera bientôt plus qu'une Suissesse au consortium W3C pour que le siècle internet s'ouvre sur une note définitivement féminine pour la Suisse.

Fabrice Delaye

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article