Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Descente de Lake Louise: génial Beltrametti!

Silvano Beltrametti était encore en tête au dernier temps intermédiaire.

(Keystone)

Le ski suisse a du vent dans les voiles en ce début de saison: le Grison Silvano Beltrametti (21 ans) a pris une sensationnelle deuxième place dans la descente de Lake Louise. Il s'est placé à 23 centièmes de l'Autrichien Stephan Eberharter.

Le Norvégien Lasse Kjus a terminé en troisième position. Didier Cuche (9e) et Didier Defago (11e) ont complété un excellent bilan d'ensemble pour cette première épreuve de vitesse.

Neuvième la saison dernière à Vail - son meilleur résultat en Coupe du monde - Beltrametti n'avait jamais encore fréquenté un podium autrement que lors des mondiaux juniors (2e en descente en 97, 3e en géant en 98).

Victime l'hiver dernier à Wengen d'une lourde chute (fracture de la 7e vertèbre cervicale), qui l'avait privé de la fin de saison, le skieur de Valbella réussit un retour à la compétition véritablement fracassant. Mais que ses performances des entraînements (1e/5e/7e) avaient en quelque sorte annoncé.

Encore en tête au dernier intermédiaire, à 26" de l'arrivée (5 centièmes devant Eberharter), le Grison a failli succéder à Didier Cuche, dernier Suisse à avoir remporté une descente de Coupe du monde. Reste qu'en accédant au trio majeur, Beltrametti s'est fait l'auteur d'un exploit que seul le Neuchâtelois (à Kvitjell) avait réalisé l'hiver passé.

Dans l'ombre de leur leader du jour, les Suisses ont réalisé une performance encourageante, avec trois hommes parmi les douze plus rapides et cinq dans la première vingtaine (Accola 16e, Kernen 18e).

Malgré la présence de quatre des leurs parmi les sept premiers, les Autrichiens se sont montrés un peu moins impressionnants qu'en d'autres circonstances.

«Je croyais pourtant ne pas avoir réalisé une très bonne course. J'ai même le sentiment d'avoir fait deux grosses fautes sur cette piste beaucoup plus rapide qu'aux entraînements», confiait Stephan Eberharter, qui a fondu sur sa cinquième victoire en Coupe du monde. Les autres avaient été récoltées en super-G ou en descente. En vitesse pure, deux secondes places décrochées l'hiver passé constituaient son meilleur butin.

La victoire de l'ancien champion du monde de super-G et du combiné (91), fera peut-être oublier dans le camp autrichien la débâcle d'Hermann Maier, détenteur du trophée de la spécialité, 15e à 1"22 après avoir frôlé la chute dans le schuss final!

«Herminator» n'avait plus été classé aussi mal depuis le 5 mars 99. «Tout a mal marché aujourd'hui», se bornait-il à constater. Troisième après sa seconde place dans le géant de Park City, le Norvégien Lasse Kjus a confirmé qu'entre ses (nombreux) ennuis de santé, sa classe demeure intacte.

swissinfo avec les agences

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×