Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Deutsche Telekom lorgne du côté de la Suisse

Deutsche Telekom pourrait prendre une participation majoritaire dans le capital de diAx.

(Keystone)

Le poids lourd allemand des télécommunications s'intéresse de près au réseau mobile de diAx, selon les analystes financiers à Francfort. Le numéro un allemand chercherait ainsi à étendre son réseau de téléphonie mobile à la Suisse.

Deutsche Telekom pourrait prendre très prochainement une participation majoritaire dans le capital de diAx. L'opérateur zurichois se refuse à tout commentaire. Le numéro deux de la téléphone mobile en Suisse précise qu'aucune déclaration n'est à attendre avant la mise en vente des licences UMTS (Universal Mobile Telecommunication System)de la Confédération.

Selon les analystes de la branche télécommunications en Allemagne, la prochaine attribution de ces licences d'exploitation de la 3ème génération du mobile ne serait pas étrangère aux rumeurs de rapprochement entre les deux sociétés.

La mise en service des futurs réseaux UMTS nécessitera d'avoir les reins solides. Le coût de chaque licence est évalué à 3 milliards de francs au bas mot. S'y ajouteront les investissements en matériel nécessaires à la création des réseaux.

La jeune société suisse a certes connu une croissance impressionnante. Pour autant, elle aura besoin d'un sérieux apport de capitaux pour faire le saut de l'actuel système GSM à l'UMTS. D'où l'intérêt d'une prise de participation de Deutsche Telekom.

De son côté, le groupe allemand développe une stratégie d'expansion dans les pays de langue allemande. Déjà présent en Autriche avec Max.mobil, il ne dispose en Suisse que du réseau fixe Multilink. Avec ses 600'000 abonnés sur le réseau mobile suisse, diAx ferait parfaitement l'affaire.

D'autant que les négociations menées avec Swisscom n'ont finalement rien donné. Motif? Deutsche Telekom souhaite une prise de participation majoritaire dans le capital du numéro un suisse de la téléphonie.

Dernier indice allant dans le sens d'un rapprochement entre l'opérateur allemand et diAx. Deutsche Telekom a récemment repris certaines des participations de SBC en Europe de l'Est. Or, le numéro un du téléphone américain est actionnaire de diAx. Qui plus est, il chercherait à se désengager plus encore des réseaux européens.

Michel Verrier, Berlin

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×