Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Deux expériences bio-médicales suisses

Deux expériences bio-médicales suisses faisaient partie de la mission de la navette Columbia. Elles visaient à mieux comprendre le métabolisme du système immunitaire de l´homme et à mettre au point un bio-réacteur en vue d´étudier le comportement des levures de boulanger.

Baptisée Leukin - non dérivé de l´hormone interleukine - la première expérimentation avait pour but de comprendre le métabolisme du système immunitaire de l´homme. Cette étude s´intéressait au comportement des lymphocytes contenu dans le sang humain.

Progrès pour les greffes

Selon le docteur Augusto Cogoli, directeur du groupe de biologie spatiale de l´École polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ),le fait d´analyser le sang en état d´apesanteur aurait permis de mieux comprendre ce métabolisme.

Avec cette nouvelle mission, les chercheurs auraient pu confirmer leurs précédentes recherches, avait-il expliqué à l´ats peu avant le décollage de Columbia. M. Cogoli comptait par ailleurs poursuivre ses recherches sur les lymphocytes dans la station spatiale internationale (ISS).

«De telles cultures pourraient jouer un grand rôle dans l´avenir comme sources de greffes pour le traitement des maladies et des blessures affectant les vaisseaux sanguins et les articulations, du genou notamment», avait indiqué récemment dans un communiqué, le bureau des affaires spatiales (SSO), à Berne.

Bio-réacteur

La deuxième expérience helvétique était menée en collaboration avec les entreprises Seyonic, à Neuchâtel et Mecanex, à Nyon.

Celles-ci ont été chargées de mettre au point un bio-réacteur, un micro-appareil de huit centimètres de côté. Il servait à mesurer la croissance des cellules de levure de boulanger dans des conditions de stress.

Les cellules biologiques des deux expériences suisses ont été installées dans un incubateur sur place, à Cap Canaveral, quelques jours avant le décollage de la navette.

Dans l´espace, e maniement des deux expériences suisses était dévolu à l´astronaute américain William C. McCool. Les résultats auraient ensuite dû être analysés à l´école polytechnique de Zurich.

swissinfo avec les agences


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.