Deux prisonniers de Guantanamo transférés au Ghana

Ce contenu a été publié le 06 janvier 2016 - 23:44
(Keystone-ATS)

Deux détenus de la prison militaire américaine de Guantanamo ont été transférés au Ghana, a annoncé mercredi le département de la Défense. Il précise que 105 autres s'y trouvent toujours.

Les Etats-Unis se disent "reconnaissants envers le Ghana pour son geste humanitaire et sa volonté de soutenir les mesures américaines visant à fermer" Guantanamo. Washington s'est coordonné avec Accra "pour s'assurer que ces transfèrements aient lieu conformément aux mesures appropriées de sécurité et de traitement humain".

Ouvert un an après les attentats du 11 septembre 2001 sur une base de l'US Navy à Cuba dans le cadre de la "guerre contre le terrorisme" lancée par George Bush, le camp a vu passer près de 780 prisonniers et a valu à Washington les foudres des mouvements de défense des droits de l'homme.

A son arrivée aux affaires, Barack Obama s'est engagé à le fermer rapidement, mais s'est heurté aux obstacles juridiques soulevés par le Congrès. Début novembre, la Maison Blanche a fait savoir qu'il n'y avait pas renoncé, bien que son mandat s'achève dans un an.

17 transferts en vue

"Guantanamo continue d'être l'un des principaux aimants pour le recrutement de djihadistes", avait soutenu lors d'une conférence de presse le 18 décembre dernier M. Obama, laissant la porte ouverte à une éventuelle décision de fermeture par décret présidentiel.

La veille, le ministre de la Défense Ashton Carter avait annoncé le transfert prochain de 17 prisonniers, que plusieurs pays ont accepté de recevoir. Ces transferts devaient avoir lieu à la mi-janvier. Après eux, il ne resterait que 90 détenus dans le camp de prisonniers.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article