Dix acteurs romands empoignent hardiment le racisme

Après Voltaire, Piemme et Sireuil! Spadem/www.batie.ch

La Bâtie, le Festival de Genève, s'est achevée ce week-end. Mais on peut encore aller voir «Emballez, c'est pesé !», un texte du Belge Jean-Marie Piemme mise en scène par son compatriote Philippe Sireuil.

Ce contenu a été publié le 17 septembre 2001 - 10:06

Le racisme n'a pas besoin d'illustrations. Hors les mots qui le révèlent, aucune image ne peut le refléter. C'est en tout cas le message qui se dégage de «Emballez, c'est pesé!», la pièce de l'auteur belge Jean-Marie Piemme que Philippe Sireuil a mis en scène à Ferney-Voltaire - près de Genève, sur sol français.

Pour empoigner le racisme, dix acteurs fraîchement sortis du Conservatoire de Lausanne, s'y sont mis. Ils avaient déjà montré leur talent prometteur dans «Kennel Club» et «Providence», les deux premières parties d'un triptyque qui s'achève avec «Emballez... » et que la Bâtie présentait sous le titre «Coïncidences».

Perspective helvétique

Le propos qui cimente les trois pièces, c'est l'acceptation de l'autre dans sa différence. Roland Deville, qui signe la scénographie, a enfermé «Emballez...» dans une boîte aux parois noires, dont le sol porte les couleurs du drapeau suisse.

Helvétisme et repli sur soi vont donc de paire dans cette pièce où deux charcutiers du même quartier, l'un étranger l'autre local, se disputent femmes et clients.

Dans cet espace scénique clos, géométrique, le verbe résonne, on l'entend, et cette 'radicalité' qui est la marque du spectacle, on la saisit à chaque intervention d'acteur.

Les comédiens, installés sur des chaises en fond de scène, se lèvent à tour de rôle, avancent vers la salle et, face au public, jouent leurs personnages comme s'ils étaient appelés à la barre, témoins de petites histoires mesquines et drôles qui sont les leurs, qui sont les nôtres.

Ghania Adamo


«Emballez, c'est pesé!», au Château de Ferney-Voltaire (près de Genève), jusqu'au 19 septembre. Intégrale de «Coïncidences» le 23 septembre. Tel: 00334/50 40 05 40

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article