Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Dix Suisses au départ de la Flèche Wallonne

Le Vaudois Laurent Dufaux ne cache pas ses ambitions. Il pense réaliser de bonnes performances.

(Keystone Archive)

La Flèche Wallonne ouvre le chapitre des classiques ardennaises mercredi. 50 ans après Ferdi Kubler, seul Suisse inscrit au palmarès, les Dufaux, Camenzind, voire Zberg peuvent-ils rejoindre l'Aigle d'Adiswil?

A Charleroi, les meilleurs Suisses seront au départ de la 65e Flèche Wallonne. Une exception toutefois: Alex Zülle (3e en 1997) fait l'impasse sur la première épreuve du week-end ardennais.

Après sa déception au Tour du Pays, le Saint-Gallois préfère se préparer pour le second volet du week-end, Liège-Bastogne-Liège, dénommée aussi la Doyenne, qui se courra dimanche.

Sur le coup de 11 heures, les Suisses seront donc dix. Combien en restera-t-il après sept heures de course? De nombreux spécialistes tiennent la Flèche Wallonne pour la classique exemplaire en raison de son itinéraire homogène, accidenté pratiquement de bout en bout et très équilibré.

Un profil en dent de scie, des difficultés judicieusement réparties, telles sont les principales caractéristiques de l'épreuve ardennaise. Cette épreuve se terminera, pour la 16e fois, au sommet du «Mur de Huy».

Seul Suisse à s'être imposé, Ferdi Kubler a signé un exploit resté unique dans les annales: en 1951 et 1952, il a réussi le doublé Flèche - Wallonne/Liège-Bastogne-Liège.

Qui, parmi les Suisses, pourra inscrire cette année son nom au palmarès? Des athlètes comme Laurent Dufaux, Oscar Camenzind voire Beat Zberg peuvent tirer leur épingle du jeu.

Il y a deux ans Camenzind était passé près de l'exploit sous... la neige! Les doigts gelés, il n'avait pu enlever sa pèlerine dans le final, laissant partir les candidats au podium.

Après une pause de quinze jours, Laurent Dufaux revient à la compétition. Qui plus est sur un parcours qu'il affectionne au même titre que celui de Liège-Bastogne-Liège.

Le Vaudois ne cache pas ses ambitions. «Tant la Flèche que la Doyenne me conviennent. Je serai mieux encadré qu'au printemps passé. Je pense réaliser de bonnes performances».

D'autres cyclistes seront également sur la ligne de départ, Markus Zberg, Niki Aebersold, Mauro Gianetti, Rolf Huser, Roland Meier, Patrick Calgani et Pietro Zucconi.

Pierre-Henri Bonvin

×