Double attentat à Berne: l’armée suisse visée

Deux attentats à l'explosif ont été perpétrés durant la nuit de lundi à mardi en ville de Berne. Bilan: pas de blessé et des dégâts limités. Et c'est l'armée suisse qui, selon toute vraisemblance, était visée. Le Département de la défense condamne.

Ce contenu a été publié le 25 avril 2000 - 12:33

Deux attentats à l'explosif ont été perpétrés durant la nuit de lundi à mardi en ville de Berne. Bilan: pas de blessé et des dégâts limités. Et c'est l'armée suisse qui, selon toute vraisemblance, était visée. Le Département de la défense condamne.

Première explosion: elle a eu lieu un peu avant 1 heure du matin, dans la vieille ville de Berne, devant le domicile de Jacques Pitteloud, le nouveau coordinateur des services de renseignements de l'armée.

Un quart d'heure plus tard: seconde explosion, cette fois devant le bâtiment de la monnaie fédérale (photo), qui abrite aussi les bureaux du Secrétariat général du Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS), le département dirigé par Adolf Ogi.

Deux déflagrations qui n'ont fait aucun blessé et qui n'ont causé que des dégâts matériels légers. L'enquête a été prise en charge par les autorités fédérales.

Les deux attentats ont été revendiqués dans un message anonyme envoyé à la presse et dont l'auteur, ou les auteurs, se réclament d'une «perspective révolutionnaire». Un message qui explique que l'action de cette nuit est dirigée contre la présence de l'armée à la Foire d'échantillon de Bâle, la MUBA, qui ouvre ses portes ce vendredi.

Réaction de surprise de Jacques Pitteloud, qui souligne qu'il n'a rien à voir avec l'exposition organisée à Bâle. Le nouveau coordinateur des services de renseignement, qui n'était pas à son domicile au moment de l'attentat, se déclare par ailleurs soulagé que personne n'ait été blessé.

Le Département de la défense a de son côté condamné les deux attentats, en déclarant que «l'explosif ne saurait en aucun cas constituer un argument pour ou contre l'armée». Le département signale en outre que l'exposition sur l'armée aura lieu comme prévu à la foire de Bâle.

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article