Navigation

Droits de l'homme: la Suisse veut rempiler

La Suisse sera candidate pour un second mandat au Conseil des droits de l'homme. Le Conseil fédéral veut qu'elle continue a y jouer un rôle significatif.

Ce contenu a été publié le 22 mai 2008 - 14:36

Dans son rapport annuel sur les relations de la Suisse avec les Nations Unies publié jeudi, le gouvernement rappelle que la Confédération est le 14ème contributeur de l'ONU avec un engagement financier correspondant à 1,216 % du budget de l'organisation, soit 126 millions de francs pour 2007.

Raison pour laquelle il souhaite que la Suisse soit représentée dans tous les organes directeurs de l'ONU dont les activités coïncident avec les priorités de la politique extérieure helvétique.

Le Conseil fédéral va donc s'efforcer de faire réélire le pays au Conseil des droits de l'homme (CDH) pour un second mandat qui s'étendra sur la période 2010-2013.

Créé à Genève en 2006 par l'ONU pour remplacer l'ancienne commission des droits de l'homme, le CDH se compose de 47 Etats membres élus par l'Assemblée générale de l'ONU pour une période de trois ans. Les Etats ne peuvent exercer plus de deux mandats consécutifs. Le mandat actuel de la Suisse prendra fin l'an prochain.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.