Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Drones et hélicoptères surveilleront les frontières

Un drone de l'armée suisse s'apprête à décoller pour un vol de surveillance.

(Keystone)

Le gouvernement a donné son aval à l'utilisation de drones d'exploration et d'hélicoptères Super Puma pour surveiller les frontières.

Ils ne seront toutefois utilisés que ponctuellement par le Corps des gardes-frontières. Il ne s'agira pas d'une surveillance totale et permanente.

Le Conseil fédéral (gouvernement) a approuvé mercredi l'engagement de drones d'exploration ADS-95 et d'hélicoptères Super Puma des Forces aériennes au profit du Corps des gardes-frontière.

Dans un premier temps, les données ne seront pas enregistrées afin de répondre au souci du Préposé fédéral à la protection des données concernant les atteintes potentielles aux droits des personnes visées.

Le Corps des gardes-frontière renoncera à l'enregistrement au moins jusqu'à l'entrée en vigueur de la loi sur les douanes et de l'ordonnance réglant la surveillance de la frontière verte au moyen d'appareils vidéo.

Par ailleurs, les drones d'exploration ADS-95 et le système FLIR/Super Puma des Forces aériennes ne seront engagés que ponctuellement sur demande du Corps des gardes-frontières. Il ne s'agira pas d'une surveillance totale et permanente.

Pas d'identification

Les altitudes de vols imposées par les questions de bruit et de visibilité limitent la qualité des prises de vue.

Ainsi, les images recueillies ne permettront que de reconnaître les silhouettes et les mouvements des personnes observées, mais pas de les identifier, assure le Département fédéral de la défense.

Selon la loi sur la protection des données, les organes fédéraux peuvent exceptionnellement traiter des données sensibles ou des profils de la personnalité sans qu'il existe de base légale formelle pour autant que le Conseil fédéral l'ait autorisé.

swissinfo et les agences

En bref

- Les drones de type ADS 95 Ranger sont de petits avions d'exploration (4,6 m. de long et 5,7 m. d'envergure) sans pilote.

- Ces appareils téléguidés depuis le sol peuvent voler à plus de 200 km/h, jusqu'à une altitude de 4500 m. et sur une distance de 100 km.

- Grâce à des caméras infrarouges, les drones peuvent prendre des photos de jour et de nuit.

- Israélien à l'origine, ce produit est utilisé par l'armée suisse depuis 1999. Elle en possède 27, d'une valeur de 2,5 millions de fr. chacun.

Fin de l'infobox


Liens

×