Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Du téléphone mobile à la télécommande universelle

Le téléphone cellulaire est bien parti pour devenir un porte-monnaie électronique...

(Keystone)

En Suisse, les opérateurs de télécommunication planchent sur des projets multipliant les fonctions du téléphone mobile. Swisscom vient de lancer une opération pilote avec le leader mondial des boissons gazeuses.

D'ici la fin de l'année, les détenteurs de Natel auront accès à une centaine de distributeurs de boissons gazeuses répartis dans toute la Suisse. Un achat dont le montant figurera sur votre facture de téléphone.

L'amateur de sodas pourra donc acheter une canette, sans sortir son porte-monnaie. Il devra simplement taper un numéro de code sur son portable et peser la touche OK. Un message apparaîtra alors simultanément sur l'écran de son téléphone mobile et sur celui du distributeur de boisson. Le client n'aura plus qu'à choisir une boisson en appuyant sur l'un des boutons de l'automate.

Quelques 700 distributeurs de boissons gazeuses devraient être installés au cours de l'année prochaine. Durant cette phase, Swisscom ne compte pas facturer ce service. Mais, si l'expérience s'avère concluante, la gratuité ne sera plus de mise.

Selon le porte-parole de l'opérateur, d'autres projets du même type sont à l'étude. Concurrence oblige, Christian Neuhaus n'en dit pas plus. Même discrétion chez les deux autres principaux opérateurs suisses de téléphonie mobile. Chez Diax comme chez Orange, on précise seulement que des expériences similaires sont prévues pour l'année prochaine.

Reste que le téléphone cellulaire est bien parti pour devenir un porte-monnaie électronique. Comme le précise Thérèse Wenger, porte-parole d'Orange, des alliances entre des banques et des opérateurs de télécommunication ne sont donc pas exclues.

En outre, l'arrivée des réseaux à gros débit de téléphonie mobile (GPRS et ensuite UMTS) ouvre un champ infini d'applications, pouvant transformer le téléphone mobile actuel en une télécommande universelle.

Reste à savoir quelles applications susciteront l'intérêt des consommateurs. Le projet pilote de Swisscom vise justement à mieux cerner les goûts du public. Mais, selon Christian Neuhaus de Swisscom, l'inattendu est souvent de mise: «Personne n'imaginait, par exemple, que les messages SMS allaient rencontrer un tel succès».

Frédéric Burnand

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×