Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Economie mondiale: le président de la BNS est optimiste

Jean-Pierre Roth, président de la Banque nationale suisse (BNS)

(Keystone)

Le président de la Banque nationale suisse (BNS), Jean-Pierre Roth, estime que le ralentissement de l'économie mondiale va encore durer quelques mois. Toutefois, il pense que les premiers signes de redressement devraient déjà apparaître durant le second semestre de l'année.

A Dakar où il a participé à la réunion annuelle des Gouverneurs des banques centrales des pays ayant en partage le français (GBCPF), Jean-Pierre Roth a évoqué les récentes assises de printemps de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international (FMI). Il a notamment souligné que l'économie mondiale traversait une "période délicate" et se trouvait dans une situation "plus fragile".

"J'ai eu le sentiment que chacun était conscient de cette situation à Washington", a souligné Jean-Pierre Roth rappelant que "les signes de faiblesse les plus frappants " de l'économie mondiale étaient apparus aux Etats-Unis.

Au sujet du blanchiment d'argent au travers des circuits bancaires, le président de la Banque nationale suisse il a appelé à un effort mondial pour que les banques nationales ne deviennent pas "des places sur lesquelles, en l'absence de tout contrôle, on peut recycler l'argent de la drogue ou celui de la criminalité".

Il a reconnu qu'il y avait un gros travail à faire dans les pays qui n'ont pas encore l'infrastructure adéquate pour faire face à ce phénomène. "C'est aussi un gros travail dans nos propres pays de mettre en place les législations nécessaires et ensuite de les appliquer", a-t-il poursuivi.

Jean-Pierre Roth a souligné la convergence de vues entre toutes les banques centrales francophones sur la stabilité monétaire intérieure dans chacun de leurs pays. "C'est remarquable d'entendre qu'en Afrique occidentale, les huit pays qui sont au sein de la Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) ont un taux d'inflation qui est comparable à celui que nous avons en Suisse", a-t-il indiqué.

Le président de la BNS a également annoncé l'assistance de son institut - conjointement avec d'autres banques centrales francophones européennes et canadienne - à la mise sur pied d'un système électronique de paiement de la BCEAO.

swissinfo avec les agences

×