Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Accord Fin du différend fiscal entre Berne et Rome

Avec la signature lundi d'un protocole qui modifie la Convention contre les doubles impositions, la Suisse et l'Italie mettent fin à plusieurs années de désaccord.

Avant que la volonté politique ne se concrétise, bien des questions doivent encore être réglées. Raison pour laquelle Eveline Widmer-Schlumpf et son homologue italien Pier Carlo Padoan ont aussi paraphé une feuille de route qui détermine comment devra se poursuivre le dialogue en matière fiscale et financière entre les deux pays.

Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pour la Suisse, l'avantage est double, parce qu’ «elle figure désormais dans les faits sur une 'liste blanche' », a précisé l'ambassadeur de Suisse à Rome Giancarlo Kessler.

D’autre part, l'imposition des travailleurs frontaliers devrait être améliorée d'ici aux vacances d'été sous la forme d'un nouvel accord. «Le Tessin s'en trouvera fortement soulagé», a estimé Eveline Widmer-Schlumpf au terme de la cérémonie de signatures.

Mais, au Tessin, l’accueil est bien plus sceptique, sinon hostile, signale le quoitidien Le TempsLien externe. «La montagne a accouché d’une souris. Les points les plus difficiles restent à négocier et la feuille de route n’est qu’une déclaration d’intention», tempère l’avocat et ancien procureur tessinois Paolo Bernasconi, dans les colonnes du Temps.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×