Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Chômage stable, perspectives riantes

La baisse continuelle du taux de chômage en Suisse depuis le début de l'année a connu un coup de frein en août, avec un taux qui est resté inchangé à 3,6%. Dans certains cantons comme Neuchâtel, il a même augmenté de 0,2 point à 6,3%. Les perspectives d'emploi au quatrième trimestre 2010 n’en sont pas moins résolument optimistes, comme le montrent les résultats de l'étude Manpower.

Le nombre de personnes inscrites au chômage a augmenté le mois dernier par rapport à juillet de 549 pour atteindre un total de 142'879. En comparaison annuelle, il a toutefois diminué de 7952 (-5,3%), indique mardi le Secrétariat à l'économie (SECO).

Le nombre de demandeurs d'emploi - chômeurs et chômeurs en gain intermédiaire ou bénéficiant d'une formation - est en baisse de 615 à 204'989 personnes. Par rapport à août 2009, le recul est de 3579 (- 1,7%).

Les jeunes quittant les écoles pour le monde du travail, le chômage des 15 à 24 ans a toutefois fortement augmenté de 10,1% pour se monter à 24'776 personnes. Le taux de chômage de cette tranche d'âge a atteint 4,5%, contre 3,6% pour les 25-49 ans et 3,3% pour les 50 ans et plus. Par rapport au même mois de 2009, il a toutefois diminué de 15,4%.

Par régions, le chômage a connu une évolution différente en août. En Suisse alémanique, le taux recule de 0,1 point à 3,0%. En Suisse romande et au Tessin, il augmente de 0,1 point à 5,1%.

Les perspectives d'emploi au quatrième trimestre 2010 n’en sont pas moins nettement optimistes. Sur les 751 employeurs interrogés dans le cadre de l'étude Manpower, 12% prévoient une augmentation de leurs effectifs, 3% une baisse et 84% n'envisagent aucun changement, explique l'institut.

La prévision nette d'emploi désaisonnalisée s'établit ainsi à +15%, résultat le plus élevé jamais enregistré en Suisse depuis le lancement de l'Etude au 3e trimestre 2005.

«Maintenant que la reprise est confirmée, le défi pour les employeurs est de trouver le personnel qualifié nécessaire sur un marché de l'emploi extrêmement concurrentiel», explique Urs Schüpbach, directeur général de Manpower Suisse.

Sur les sept régions de Suisse, six présentent des perspectives de recrutement positives, seul le Tessin affichant des prévisions négatives. En Europe, la Suisse (+15%) enregistre la prévision la plus élevée, devant la Norvège (+11%), la Pologne (+11%), l'Allemagne (+7%) et la Belgique (+6%).

swissinfo.ch et les agences


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×