Navigation

L’argent, nerf de la guerre pour sauver le climat

A trois mois de la Conférence sur le climat de Paris, les ministres de dix-huit pays donateurs se sont engagés à mobiliser 100 milliards de dollars par an, à partir de 2020, pour permettre aux pays pauvres d'affronter les impacts du réchauffement et de choisir des modes de développement moins gourmands en carbone. 

Ce contenu a été publié le 07 septembre 2015 - 08:00
swissinfo.ch avec RTS (Téléjournal du 07.09.2015)
Contenu externe

La ministre suisse de l’Ecologie, Doris Leuthard, estime que ce plan est crédible mais qu’il sera difficile de trouver un consensus pour le financer. 

Contenu externe



Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.