Le tireur retrouvé mort à proximité de la mosquée

L'auteur de la fusillade de lundi soir dans un centre de prière islamique à Zurich est un Suisse de 24 ans. Il a également tué l'homme retrouvé mort sur une place de jeu dimanche, selon la police. 

Ce contenu a été publié le 20 décembre 2016 - 08:38
swissinfo.ch avec la RTS et les agences (Téléjournal du 19.12.2016) /kr

Le tireur s'est suicidé peu après avoir tiré dans le centre de prière, ont indiqué mardi la police cantonale et le Ministère public zurichois lors d'une conférence de presse. Les trois personnes blessées ont dû être opérées d'urgence et sont désormais hors de danger de mort. 

«Il n'y a actuellement aucun indice indiquant un lien avec un groupe terroriste», a dit la procureure zurichoise Françoise Stadelmann. L'homme, qui avait des racines ghanéennes, n'était connu par la police que pour un vol de bicyclette perpétré en 2009. 

Selon la chef de la police cantonale Christiane Lentjes Meili, la police aurait trouvé de nombreux objets dans l'appartement de l'homme, laissant apparaître un certain intérêt pour les sciences occultes.  Mais «rien n'indique qu'il suivait un traitement psychiatrique». 

Concernant le meurtre de dimanche, Christiane Lentjes Meili précise que le délinquant et sa victime se connaissaient. Ils étaient vraisemblablement amis, mais auraient eu une dispute "récemment". La victime avait été tuée par plusieurs coups de couteau. 

Contenu externe


Trois blessés 

Le corps sans vie de l'homme retrouvé lundi soir à 400 mètres du lieu a pu être mis en lien avec la fusillade. Masqué et vêtu de noir, il avait fait irruption lundi vers 17h30 dans un centre de prière dans l'Eisgasse, dans le 4e arrondissement de Zurich, près de la gare. Il avait ensuite ouvert le feu. 

Trois des fidèles présents, âgés de 30, 35 et 56 ans, ont été blessés, dont deux grièvement. 

La mosquée est fréquentée principalement par des fidèles originaires de Somalie, mais aussi d'Erythrée et du Maghreb, ont précisé à l'ats des témoins du voisinage.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article