Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Dettes Des PME grecques frappées par la crise

La Grèce, qui n'a pas remboursé à temps 1,6 milliard d'euros dus au FMI, est officiellement en défaut de paiement. Elle ne peut plus prétendre aux crédits du programme d'assistance financière qui a parallèlement expiré mardi à minuit. L’économie grecque tourne au ralentit.

C'est la première fois qu'un pays développé se trouve en défaut de paiement vis-à-vis du FMI, créé en 1944 pour œuvrer à la stabilité financière et à la coopération monétaire internationale.

Les discussions se poursuivent néanmoins avec une nouvelle réunion de l'Eurogroupe programmée ce mercredi en fin de matinée sur une nouvelle proposition d'Athènes: le ministre des Finances Yanis Varoufakis demande dans une lettre adressée au président de l'Eurogroupe, l'élaboration d'un nouveau programme de crédit pour que la Grèce, à court de liquidités, puisse faire face aux échéances attendues d'ici 2017.

Mais les partenaires d’Alexis Tsipras au sein de la zone euro, qui ont très mal pris l'annonce par le Premier ministre grec d'un référendum comparé à un coup de poker, ne semblent guère laisser de place à des négociations avant le scrutin de dimanche.

Pendant ce temps, l’économie grecque est proche de la paralysie. Les banques sont fermées, et les transactions financières sont strictement limitées. Les PME espèrent encore que le référendum changera les choses.

Le reportage de la RTSLien externe

Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

swissinfo.ch avec la RTS (Téléjournal du 30'06'2015)

×