Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Diplomatie Syrie: les négociations de Genève dans l’impasse

L’avenir de la Syrie est suspendu aux lèvres des pourparlers de Genève. Sur le terrain, le plus grand convoi humanitaire jamais effectué depuis le début de la guerre est arrivé jeudi, mais les négociations de paix orchestrées en Suisse sont au plus mal.

L'aide humanitaire active contraste avec l'impasse des négociations. Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a annoncé l'arrivée à Rastane (centre de la Syrie) d’un convoi d'aide humanitaire composé 65 camions de nourriture, de médicaments et de matériel médical, avec l'aide du Croissant rouge syrien. Cette ville rebelle n'avait reçu aucune aide depuis quatre ans.

En coulisse, les nouvelles sont toutefois inquiétantes. Si les États-Unis et la Russie essaient coûte que coûte de maintenir le cessez-le-feu et les négociations intersyriennes de Genève, ces dernières sont mal en point. Les membres de la délégation du Haut Comité des négociations (HCN), mis sur pied par l'opposition pour les discussions de paix sur la Syrie, devraient quitter Genève.

(1)

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Médiateur de l'ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura espère que les progrès modestes, mais réels dans la livraison d'aide humanitaire permettront de relancer les pourparlers de paix.


(2)

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Appel de la Suisse

Le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg estime que le cessez-le-feu reste «la meilleure base pour une solution pacifique négociée» à la crise. Un avis partagé par le Département fédéral des affaires étrangères à Berne, qui a appelé toutes les parties à respecter l’accord de cessation des hostilités du 12 février.


 

swissinfo.ch avec la RTS (Téléjournal du 21.04.2016)

×