Navigation

Sauter la navigation

Sous sites

Fonctionnalités principales

Effet inattendu de la «lex weber» Le marché immobilier en crise dans les Alpes suisses

De plus en plus de chalets peinent à trouver preneur dans les principales stations des Alpes suisses. 

De plus en plus de chalets peinent à trouver preneur dans les principales stations des Alpes suisses. 

(Keystone)

Adoptée de justesse par le peuple suisse en 2012, l’initiative visant à limiter la construction des résidences secondaires a fait chuter les prix de l’immobilier dans de nombreuses régions touristiques, notamment en Valais et dans les Grisons. En cause notamment, une offre trop abondante et des clients refroidis par les incertitudes liées à l’application de la nouvelle loi.

En Valais, les prix à Zermatt et Saas-Fe ont baissé de 13%. Le recul a atteint 15% à Loèche-les-Bains. Dans les Grisons, la valeur des logements s'est dépréciée de 12% à St-Moritz, 14% à Pontresina et 21% à Bergün, selon une étude du cabinet d’audit Wüest&Partner menée entre le troisième trimestre 2013 et le troisième trimestre 2016.

Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

De nombreux propriétaires fonciers ont construit des résidences secondaires sur leurs terrains avant l'introduction de la loi pour éviter de perdre de l'argent, ce qui a fait bondir l'offre. Les incertitudes liées à l'application de la loi ont aussi eu des effets négatifs sur la demande de nombreux acheteurs potentiels se montrant réticents à acheter.

Avec le temps toutefois, les réticences autour de l'application de la loi devraient diminuer et la suroffre se réduire, selon une autre étude menée par Credit Suisse. L'effet attendu de l'initiative qui vise à limiter la construction de nouvelles résidences secondaires se fera alors sentir et fera monter les prix.

Le peuple suisse a accepté l'initiative sur les résidences secondaires en mars 2012, par une majorité de 50,6%. La législation d'application est entrée en vigueur au début de cette année.

swissinfo.ch avec la RTS (Téléjournal du 26.12.2016) /sj

×