Navigation

Le canton ne veut pas de concert néonazi

C’est un flyer diffusé sur les réseaux sociaux qui a mis la puce à l’oreille de la police. Sous le titre de «Supremacy», il annonçait un concert d’«aryan rock» pour samedi soir, sans donner d’adresse . Les limiers ont rapidement identifié la paisible localité fribourgeoise de Seiry, où la salle communale avait été loué pour un «repas», qualifié de «soirée privée».

Ce contenu a été publié le 03 juillet 2017 - 10:15
swissinfo.ch avec la RTS (Téléjournal du 2 juillet 2017)

L’interdiction a été rapidement prononcée, pour préserver l’ordre public, et les spectateurs déjà arrivés ont été dispersés. Deux groupes devaient se produire. L’un italien, et déjà interdit de territoire en Suisse, a été stoppé à la frontière, l’autre a quitté le canton sous escorte policière.

Contenu externe


Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article