Navigation

Skiplink navigation

Lafarge-Holcim embourbé dans le scandale syrien

Le géant franco-suisse du béton est accusé de s’être compromis avant la fusion de 2015 avec le groupe Etat islamique en Syrie. Le directeur général, l’Américain Eric Olsen démissionne, et les Suisses prennent la main.

Ce contenu a été publié le 25 avril 2017 - 08:36
swissinfo.ch avec la RTS (Téléjournal du 24 avril)
Contenu externe


 


Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article