Navigation

Skiplink navigation

Deux tiers des Suisses trouvent leurs voisins agaçants

La conception des immeubles peut favoriser ou non la cohabitation. Keystone

Le bruit, la fumée de cigarette et les disputes au sujet des laveries partagées figurent parmi les plaintes les plus fréquentes des Suisses à l'égard de leurs voisins, selon un nouveau sondage. 

Ce contenu a été publié le 26 octobre 2017 - 15:50
swissinfo.ch/fb, swissinfo.ch et les agences

Dans l'ensemble, 64% des répondants au sondage de comparis.ch affirment qu'ils sont dérangés par quelque chose en rapport avec leurs voisins. Près du tiers des répondants ont cité le bruit (28 %) provenant de sources telles que les conversations, les pas, les enfants, la musique forte et les fêtes. Parmi les autres plaintes, mentionnons l'antipathie des voisins (16 %), la fumée de cigarette dans les escaliers et sur les balcons (14 %) et les voisins curieux (12 %).

Contenu externe


Lorsqu'ils réagissent aux nuisances, un tiers (31 %) choisissent de parler directement à leurs voisins, tandis que 14 % s'adressent plutôt à leur propriétaire. Les habitants de Suisse alémanique sont plus réticents à l'action, avec 28% des personnes interrogées demeurant silencieuses contre 15% dans la région italophone du Tessin.

Un répondant sur six (16 %) déclare avoir déménagé à la suite d'un conflit avec ses voisins.

Contenu externe


Avec deux Suisses sur trois logés en appartements, les propriétaires établissent souvent des règles de logement pour aider les habitants à cohabiter. Les règles communes vont du maintien des niveaux de bruit bas le dimanche et les jours fériés à l'interdiction des animaux de compagnie.

Une brochure en 16 langues pour les locataires (Office fédéral du logement).



Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article