Navigation

Skiplink navigation

Bombardier déraille - 650 emplois à la trappe

Le groupe canadien Bombardier veut couper la moitié de ses effectifs en Suisse d’ici un an. 

Ce contenu a été publié le 09 juin 2017 - 09:02
swissinfo.ch avec la RTS (Téléjournal du 8 juin 2017)

Les 650 postes supprimés le seront principalement à Villeneuve, au bout du Lac Léman, ou l’on assemble des rames de chemin de fer, mais aussi à Zurich. La multinationale entend ainsi «optimiser sa structure au niveau international, réduire les coûts et augmenter la productivité».

Ironie de la situation, l’entreprise fait cette annonce alors qu’elle n’a pas encore livré le premier des 59 «trains du futur» commandés par les Chemins de fer fédéraux, et qui étaient censés garantir du travail pour des années.

Contenu externe


Pour la région du Chablais vaudois, où Bombardier emploie 700 personnes - surtout des temporaires -, le traumatisme est énorme.

Contenu externe


Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article