Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La banque centrale rétribue mieux

Les trois membres de la direction générale de la Banque nationale suisse (BNS) ont gagné davantage l'an dernier. Le président sortant Jean-Pierre Roth a touché 1,22 million de francs, en incluant les contributions de prévoyance professionnelle. C'est 158’000 francs ou 13% de plus qu'en 2008, selon le rapport de gestion de la BNS publié jeudi.

Jean-Pierre Roth a également eu droit à une indemnité équivalent à six mois de salaire car il n'est pas autorisé à exercer une activité au sein d'une banque pendant une période de six mois après son retrait, effectif au 1er janvier 2010.

Le Valaisan de 64 ans, qui présidera le conseil d'administration de la Banque cantonale de Genève dès juillet prochain, a aussi touché un «cadeau de départ» d'un montant de 71’000 francs, conformément au règlement de la BNS.

Philipp Hildebrand, qui a remplacé Jean-Pierre Roth à la présidence au début 2010, et Thomas Jordan, troisième membre de la direction, ont quant à eux empoché 1,02 million de francs chacun, soit 36’000 francs de plus qu'un an auparavant.

Les membres du Conseil de banque ont reçu au total 701’000 francs, soit 125.000 francs de plus qu'en 2008. Le conseiller d'Etat neuchâtelois Jean Studer, vice-président du conseil, s'est vu octroyer un peu plus de 75’000 francs, contre 57’000 francs l'année précédente.

Elevées, ces rémunérations demeurent cependant modestes en comparaison avec celles octroyées aux plus hauts cadres du secteur bancaire. Ainsi, par exemple, Brady Dougan, le patron du Credit Suisse, a empoché au titre de l'exercice 2009 un salaire total de 19,2 millions de francs.

swissinfo.ch et les agences


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse