Navigation

La Confédération dégage un excédent de 2,8 milliards de francs en 2017

Ce contenu a été publié le 15 février 2018 - 08:50
swissinfo.ch avec la RTS/kr (Téléjournal du 14.03.2018)
Contenu externe


La situation financière de la Confédération semble à nouveau bien meilleure que prévu. Au lieu du trou budgété de 250 millions de francs, les comptes ordinaires affichent pour 2017 un excédent de 2,8 milliards.  

Le montant réellement dégagé l'an dernier atteint même 4,8 milliards. La différence est liée à une astuce comptable. La Confédération a pour la première fois comptabilisé une partie de l'excédent, soit 2 milliards de francs, comme provision pour les remboursements à venir de l'impôt anticipé, a révélé mercredi le Conseil fédéral. 

Rien à voir avec de la manipulation, a insisté le ministre des Finances Ueli Maurer devant la presse. 

Le solde restant et «étonnamment élevé» de 2,8 milliards est en effet dû principalement à des recettes de l'impôt anticipé supérieures aux prévisions. Ces dernières ont atteint près de 8,83 milliards, soit presque un tiers de plus que budgétisé. 

D'autres recettes supplémentaires ont été enregistrées au titre de l'impôt fédéral direct, qui a rapporté 800 millions de plus qu'escompté, soit 20,9 milliards. Le produit de la TVA s'est en revanche tassé de 400 millions à 22,9 milliards. 

Pessimisme récurrent 

Le gouvernement peint régulièrement le diable sur la muraille en matière budgétaire. Ces dix dernières années, le gouvernement a ainsi systématiquement sous-estimé les excédents. Seule l'année 2014 fait exception. En 2008, le Conseil fédéral s'était notamment trompé de plus de 6 milliards de francs. 

La Suisse est-elle dès lors mauvaise dans ses prévisions budgétaires? La réponse de deux économistes dans le 19h30 de la Radio Télévision Suisse: 

Contenu externe


Réformes structurelles en vue, malgré les excédents

Après deux programmes d'économies, le gouvernement mise aussi sur des réformes structurelles pour dégager une marge de manoeuvre financière à plus long terme. A l'étude: abandons de tâches, réductions de prestations, externalisations et économies d'efficacité. 

Le Conseil fédéral ne compte toutefois rien décider avant la seconde moitié de l'année. En attendant, le plan financier mis à jour mercredi prévoit que la Confédération dégagera plus d'un milliard de francs d'excédent en 2019 et en 2020, et même 1,9 milliard en 2021.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.