Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La construction grimace, l'industrie sourit

Une progression de 2% est attendue dans le bâtiment en 2007.

(Keystone)

La croissance du secteur du bâtiment a ralenti en Suisse l'année dernière. Avec plus de 50 milliards de francs de dépenses, il progresse de seulement 1,2%.

Mais l'industrie en général a encore progressé au 1er trimestre. Par rapport à la même période de 2006, la production s'est accrue de 7,3%, grâce aux exportations florissantes.

Augmentation de la production de 7,3%, des chiffres d'affaires de 8,7%, mais aussi 10% de mieux pour les entrées de commandes. Tels sont les chiffres de l'industrie publiés lundi par l'Office fédéral de la statistique (OFS), dans son relevé trimestriel.

Le taux de croissance de 7,3% de la production ne tient pas compte de l'industrie du bâtiment, dont le rythme de croissance ralentit. Par contre, la progression est supérieure à 10% dans les catégories «industrie extractive», «fabrication de moyens de transports», «industrie du cuir et de la chaussure», «équipements électriques, mécanique de précision et optique».

Selon l'OFS, le secteur «travail du bois» a aussi enregistré une croissance à deux chiffres. Les seules branches dont la production n'a pas augmenté au 1er trimestre sont la «cokéfaction, raffinage du pétrole» ainsi que la «production et distribution d'électricité, de gaz et d'eau».

Croissance continue

Par rapport au trimestre précédent, la production s'est accrue de 1,1% au 1er trimestre, en données corrigées des variations saisonnières, précise encore l'OFS. Cette évolution correspond à celle du marché du travail et du baromètre de l'emploi, lequel affiche une amélioration significative dans le secteur secondaire.

En hausse de 8,7%, la croissance des chiffres d'affaires au 1er trimestre s'élève à 9% en y incluant la construction. Par rapport au même trimestre de 2006, les seules branches ayant enregistré un recul sont celles pour lesquelles une baisse de la production a été mentionnée.

Rythme soutenu

En hausse de 10% par rapport au premier trimestre 2006, les entrées de commande n'ont pas été affectées au premier trimestre 2007 par la baisse habituellement enregistrée par rapport au trois derniers mois de l'année précédente.

Les commandes du secteur «fabrication de moyens de transports» ont le plus progressé.

La construction s'essouffle

Le secteur de la construction, on l'a dit, a montré quelques signes d'essoufflement en 2006. La croissance des investissements y a nettement ralenti sur un an, en progressant de seulement 1,2%, à 50,3 milliards de francs.

Les dépenses se sont même contractées de 1,9% en termes réels, en tenant compte du renchérissement d'environ 3% observé dans la branche, a précisé l'OFS. En 2005, elles avaient grimpé de 5,8%.

En 2007 toutefois, la croissance devrait être plus forte que l'an passé au vu du volume des projets annoncés. Elle devrait ainsi s'inscrire à environ 2%.

Les investissements en nouvelles constructions et en transformations ont totalisé 46,3 milliards de francs (+1%) durant la période considérée. Les dépenses pour de nouvelles constructions ont représenté le double de celles pour des transformations.

Dépenses publiques en baisse

Dans le génie civil (sans les travaux d'entretien public), les investissements ont progressé d'à peine 1% l'an dernier à 8,8 milliards de francs. Les dépenses ont même diminué de 2,4% dans les transports et les communications, alors qu'elles bondissaient de 12% dans les autres ouvrages.

Les investissements privés ont connu une nette hausse. En revanche, ceux des pouvoirs publics ont reculé - mais en la matière, seules les dépenses de la Confédération se sont contractées. Les travaux du génie civil devraient cependant subir une baisse des investissements cette année, de l'ordre de 1,8%.

Au final, une progression de 3,2% est attendue dans le bâtiment en 2007.

swissinfo et les agences

Grève dans la construction?

Samedi, la Conférence de la construction du syndicat Unia a décidé des mesures de lutte pour obliger la Société suisse des entrepreneurs (SSE) à reprendre les négociations sur la convention collective nationale de travail (CN). Cette dernière échoit au 1er octobre.

Lundi entre 2000 et 3000 ouvriers ont manifesté à Genève.

Le 22 septembre, une manifestation nationale est prévue à Zurich. Les membres des syndicats devront aussi se prononcer sur un mot d'ordre de grève.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×