Des perspectives suisses en 10 langues

La neutralité pas comprise en Ukraine, selon l’ambassadeur suisse

Les Ukrainiens ne comprennent pas comment la Suisse conçoit sa neutralité, indique l’ambassadeur de Suisse en Ukraine, Claude Wild, dans un entretien diffusé lundi par ArcInfo, Le Nouvelliste et La Liberté. “Parfois, il y a de l’agacement”, ajoute-t-il.

En Ukraine, “des blogueurs nous critiquent sévèrement”, poursuit M. Wild, quelques jours après que le Département fédéral de l’économie a refusé à nouveau d’accéder à la demande de l’Allemagne de pouvoir livrer des munitions fabriquées en Suisse.

Il faut expliquer constamment aux Ukrainiens la position de la Suisse et sa neutralité, note le diplomate. Mais la meilleure réponse est, selon lui, ce que fait la Suisse sur le terrain: “Plus notre aide humanitaire est efficiente, mieux nous sommes compris”.

Une leçon de résilience

Exfiltré par les forces spéciales de l’armée suisse quand les soldats russes menaçaient Kiev à la fin février, l’ambassadeur a retrouvé son poste en mai dans la capitale ukrainienne. Il travaille désormais sur les différentes aides d’urgence fournies par la Suisse à l’Ukraine.

L’invasion russe a désorganisé les relais et partenaires locaux de la Suisse, “mais tout s’est remis à fonctionner avec une étonnante efficacité environ deux semaines après le début des combats”, remarque-t-il. Même quand l’ambassade de Suisse a été fermée, son personnel local a fourni “un énorme effort” pour faciliter l’acheminement de l’aide humanitaire.

“L’Ukraine a donné une leçon de résilience au monde entier. Les élus locaux ont pris les choses en main et se sont révélés”, souligne le diplomate.

Les plus appréciés

Les plus discutés

Actualité

Plus

Le Parlement veut renvoyer des Erythréens vers un pays tiers

Ce contenu a été publié sur La Suisse devrait conclure un accord de transit avec un pays tiers pour y renvoyer les requérants d'asile érythréens déboutés. Après le Conseil des Etats, le National a soutenu lundi une motion PLR en ce sens par 120 voix contre 75.

lire plus Le Parlement veut renvoyer des Erythréens vers un pays tiers

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Vous pouvez trouver un aperçu des conversations en cours avec nos journalistes ici. Rejoignez-nous !

Si vous souhaitez entamer une conversation sur un sujet abordé dans cet article ou si vous voulez signaler des erreurs factuelles, envoyez-nous un courriel à french@swissinfo.ch.

SWI swissinfo.ch - succursale de la Société suisse de radiodiffusion et télévision

SWI swissinfo.ch - succursale de la Société suisse de radiodiffusion et télévision