La TV numérique dope les résultats de Kudelski

André Kudelski, patron du groupe, a des raisons d'être satisfait. Keystone Archive

Kudelski affiche pour 2004 les meilleurs résultats de son histoire. Essentiellement grâce à ses logiciels antipiratage pour la télévision numérique.

Ce contenu a été publié le 28 février 2005 - 11:48

Le groupe technologique vaudois a vu son bénéfice net s'envoler de 132% à 77,2 millions de francs, pour un chiffre d’affaires de 619 millions.

De 412,4 millions de francs suisses en 2003, le chiffre d'affaires du groupe basé à Cheseaux, dans la grande banlieue de Lausanne, est passé en 2004 à 619 millions de francs. Soit une progression de 50%.

C’est le secteur de la télévision numérique qui fait figure de grand gagnant de cet exercice record. Son chiffre d'affaires augmente de 93% grâce à une croissance organique de 50% et à la consolidation des activités de MediaGuard, dont le rachat au groupe français Thomson a été finalisé en janvier.

Les ventes en Europe ont triplé à 196,8 millions de francs et celles en Amérique du Nord et du Sud ont augmenté de 88% à 177,4 millions.

Nouveaux contrats

Au cours des derniers mois, Kudelski a signé de nouveaux contrats pour la fourniture de systèmes de protection des programmes payants, notamment avec les opérateurs français N9uf Telecom, belge Telenet ou portugais TV Cabo.

De plus, les deux opérateurs leaders du numérique terrestre européen, Mediaset et Top Up TV, ont choisi le groupe vaudois pour protéger leur contenu.

En 2004, Kudelski a également lancé de nouvelles solutions pour la TV numérique. Les dépenses en recherche et développement ont été augmentées «de façon substantielle» pour atteindre 29,5% du chiffre d'affaires de cette division.

Ces solutions avancées ont permis de pénétrer d'une manière forte de nouveaux segments sur des marchés stratégiques. Ces nouvelles technologies concernent par exemple des cartes à puces à durée pré-déterminée ou des systèmes de sécurité dans les décodeurs à disque dur.

Accès Public à rationaliser

Les activités Accès Public, soit les cartes à puces pour les remontées mécaniques, hôpitaux ou entreprises, ont en revanche moins bien marché en 2004.

Kudelski a fait état de ventes en hausse de 3% seulement et d'une perte d'exploitation de 3,7 millions de francs. Pour restaurer la rentabilité de cette unité, un programme de réduction des coûts et une vente d'actifs non stratégiques seront entrepris.

Pour l'exercice 2005, Kudelski prévoit «la poursuite de la croissance et l'amélioration de la rentabilité qu'il a connu au cours de ces deux dernières années». Le chiffre d'affaires devrait se situer entre 670 et 690 millions de francs.

swissinfo et les agences

Faits

Les résultats du groupe Kudelski:
Chiffre d'affaires: 412,4 millions de francs en 2003, 619 millions en 2004, +50%.
Résultat d'exploitation (EBIT): 10 millions en 2003, 101,5 millions en 2004, +908%.
Bénéfice net: 33,2 millions en 2003, 77,2 millions en 2004, +132%.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article