Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le Credit Suisse reconnaît des bonus exagérés

Le président du conseil d’administration du Credit Suisse Hans-Ulrich Doerig reconnaît une erreur dans la politique des rémunérations variables de la banque. Dans le cadre d’un programme de bonus, le directeur exécutif Brady Dougan avait touché 71 millions de francs en début d’année.

Dans une interview accordée à la Berner Zeitung, Hans-Ulrich Doerig avoue avoir été surpris du montant de la prime versée au CEO de la banque Brady Dougan. Ce bonus n’est toutefois pas immérité, estime le président du conseil d’administration de la deuxième banque du pays, estimant que Brady Dougan a «fait un super boulot».

Le programme de bonus PIP (Performance Incentive Plan) a été mis en place en 2004 et le versement de la prime était lié au succès de l’entreprise cinq ans plus tard. Quatre cents «top managers» ont ainsi touché des actions du Credit Suisse pour une valeur totale de trois milliards de francs, suscitant l’indignation de l’opinion publique en période de crise financière et économique.

«Je dois le reconnaître: oui, nous devons tirer les leçons du programme PIP et certainement ne plus commettre une seconde fois les mêmes erreurs», a affirmé Hans-Ulrich Doerig au journal bernois. Le programme a néanmoins atteint un objectif, soutient Doerig: «En raison de sa durée dans le temps, il nous a aidés à conserver des personnes de qualité».

Cette situation ne se reproduira pas pour le prochain programme (PIP II) de bonus déjà prévu par la banque, a assuré le président du conseil d’administration.

swissinfo.ch et les agences


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×