Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le fantôme de Swissair hante encore Swiss

Karl Wütrich administre la faillite de l'ancienne compagnie Swissair.

(Keystone)

Selon Karl Wüthrich, Swiss risque de devoir verser 35,6 millions de francs aux créanciers de Swissair, l'ancienne compagnie nationale.

Le liquidateur de Swissair vise également l'aéroport de Zurich, Flithtlease et des fournisseurs de kérosène.

Il a fallu déterminer si les paiements effectués par Swissair entre le 1er janvier 2001 et le 5 octobre 2001, date d'octroi du sursis provisoire, étaient révocables, a indiqué mercredi Karl Wüthrich, liquidateur de Swissair, dans une lettre aux créanciers. Dans l'affirmative, la restitution des montants perçus par les destinataires serait possible.

La somme que Swiss pourrait retourner concerne le paiement de 35,6 millions de francs reçus à l'époque par Crossair, au titre d'une créance sur Swissair. Il résultait de l'accord d'interligne et d'un accord de location avec équipage.

Selon Karl Wüthrich, ce versement a été fait au détriment des autres créanciers, à un moment où Crossair connaissait la situation financière catastrophique de Swissair.

Unique épinglée pour 21,8 millions


Unique, la société exploitant l'aéroport de Zurich-Kloten, est aussi visée. Swissair a payé le 4 octobre 2001 un montant de 21,8 millions de francs à Unique pour des redevances non payées. Or, à cette date, Swissair n'avait plus le droit d'effectuer des paiements non nécessaires au maintien des opérations aériennes, a noté Karl Wüthrich.

Le 20 septembre 2001, Swissair a versé 8 millions de francs à la société de leasing Flightlease. «On peut néanmoins imaginer que ce paiement a été effectué par Swissair sur instruction de Volare Airlines, afin de rembourser par ce biais une dette envers la compagnie italienne», a expliqué M. Wüthrich.

Résultat, ce paiement pour lequel Swissair n'a pas bénéficié en échange d'une prestation équivalente, est révocable.

Fournisseurs de kérosène suspectés


Plusieurs versements à des fournisseurs de kérosène après le 30 septembre sont aussi suspectés. A cette date, il a été décidé dans le cadre du projet «Phénix» que Swissair demanderait le sursis concordataire et mettrait fin à ses opérations dans un proche avenir. Air BP Suisse, Shell Suisse, Esso Air International et Air Total International sont notamment concernés.

Par contre, la plainte déposée par Swissair - après sa débâcle - à l'encontre de la Confédération a été abandonnée, selon Karl Wüthrich. L'ex-compagnie aérienne réclamait au gouvernement suisse un milliard de francs de dommages-intérêts. Et ce, pour violation du devoir de surveillance.

swissinfo et les agences

En bref

- La faillite de Swissair a couté 2 milliards de francs aux contribuables suisses.

- A la suite de cette débacle, une nouvelle compagnie - Swiss - a été lancée en 2002.

- Swiss vient d'être rachetée par la compagnie allemande Lufthansa.

Fin de l'infobox

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.