Les banques centrales réduisent les taux

Six instituts d'émission, dont la Banque nationale suisse (BNS), ont lancé mercredi une action coordonnée pour baiser les taux d'intérêt. Celui de la BNS passe de 3 à 2,5%.

Ce contenu a été publié le 08 octobre 2008 - 14:25

Face à l'ampleur de la crise financière internationale, les banques centrales redoublent d'efforts et baissent leurs taux de façon concertée. La BNS participe à cette action au même titre que la Réserve fédérale américaine, la Banque centrale européenne (BCE), la Banque d'Angleterre, la Banque de Suède et celle du Canada.

Conséquence du relâchement de la politique monétaire de la BNS, la marge de fluctuation du Libor à trois mois passe de 2,25%-3,25% à 2%-3%, indique mercredi la banque centrale helvétique. Le ralentissement économique aux Etats-Unis et en Europe est plus marqué qu'elle ne le laissait entrevoir dans sa dernière appréciation de la situation, le 18 septembre dernier.

Mardi soir à Londres, le vice-président de la BNS Philipp Hildebrand a précisément appelé à une telle action concertée. «Les banques centrales constituent un exemple à suivre pour les autorités nationales», a-t-il notamment souligné, qualifiant la situation actuelle de «crise du système».

Les instituts monétaires ont jusqu'à présent fourni 620 milliards de dollars (709 milliards de francs) aux marchés dans le monde entier. Mais ils n'ont pas la capacité de garantir à eux seuls la stabilité du système financier, a aussi averti le représentant de la BNS.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article