Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les produits européens moins chers dès juillet

Le gouvernement a fixé au 1er juillet 2010 l’entrée en vigueur du principe dit du «Cassis de Dijon», qui fera baisser les prix des produits importés de l’Union européenne. Des dérogations à la libéralisation ont été accordées à près de soixante groupes de produits.

La révision de la loi sur les entraves techniques au commerce (LETC) prévoit l'application autonome du principe du Cassis de Dijon, sans réciprocité européenne. Celui-ci permet de vendre directement en Suisse des produits commercialisés dans un pays de l'UE. Sauf exceptions, ces biens ne devront plus satisfaire au préalable aux prescriptions helvétiques.

Le but déclaré de l'opération est de faire fondre les prix des produits importés de l'UE en Suisse. «Des estimations prudentes des effets de la révision sur l'évolution des prix montre que cette refonte pourrait engendrer des économies annuelles se chiffrant en milliards», selon le secrétariat d'Etat à l'économie (SECO).

Jusqu'ici, seule la moitié des produits importés de l'UE ne subissaient pas d'entraves techniques au commerce. Cette part devrait passer à plus de 80% désormais. Le Cassis de Dijon concerne principalement les cosmétiques, les textiles, les habits, les aliments et les meubles.

Des dérogations ont été édictées dans les domaines des médicaments, de la protection de l’environnement, des denrées alimentaires et de la garde respectueuse des animaux.

swissinfo.ch et les agences


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.